La vie de Popette [S2015 E02]

Aloha mes petits cosplayeurs !
Comment va la vie de votre côté de l’écran ? Ici à Popetteland la vie n’a pas été de tout repos. Ce mois de février touche à sa fin après 24 jours de montagnes russes. Récap’ de l’épisode de février avant de passer à la folie que sera le mois de mars !

Popette apprend à manger de la main gauche.

Je l’ai crié sur ma page facebook, j’ai chouiné sur twitter et je me suis faite chouchouter comme une gosse par mes amis et ma famille. Vous ne pouviez pas ne pas savoir que je me suis fait une entorse carabinée. C’est ce qu’on appelle l’entorse du graphiste, le truc relou commun à tous ceux qui font de l’infographie leur métier. Sauf que je ne l’ai jamais soignée. Je n’ai jamais montré mon pauvre poignet abimé à une ostéo (très douce et souriante ma nouvelle ostéo, je sens qu’on va devenir très copines… et que je vais la voir souvent !). J’ai donc traversé plusieurs semaines de douleur intense qui m’ont fait prendre pas mal de retard sur ce blog. En revanche, j’ai appris à tenir ma fourchette de la main gauche. Je sens cette espèce de sensation d’accomplissement quand je level up sur un truc foufou !

Popette fait du cosplay, encore et toujours !

Pour le concours de cosplay de Londres le 14 mars, je me suis décidée il y a plusieurs mois. C’est le personnage de Loki que je compte incarner. Je ne sais pas encore si j’aurais le temps de finir le costume. Si c’est le cas, je vous reparlerais très prochainement de ma prestation…

Popette boit du thé en bouquinant.

C’est l’avantage quand on est immobilisée : j’ai un prétexte pour lire mes comics en buvant un bon thé bien chaud. Ça remonte mon moral et repose mon poignet.

Popette regarde des vidéos sur internet.

Et notamment le très mauvais mini-fan-film inspiré des Power Rangers (et on rigole pas avec Tommy Oliver, le mystérieux ranger vert) avec la merveilleuse Katee Sackhoff et Dawson de la série Dawnson. C’est moche, les scènes de baisers sont aussi nombreuses que mauvaises et surtout, surtout, surtout : Tommy Oliver. Quelqu’un connait le type qu’ils ont casté pour AUCUNE RAISON alors que pendant ce temps le VRAI Tommy Oliver continue de faire des coups de pieds sautés en jugeant des concours de cosplay ?
Si vous avez envie de voir un vrai beau bisou d’amour qui va retourner votre petit coeur, courrez voir  un vrai film, Jupiter Ascending au cinéma. Si vous hésitez sur la coupe de cheveux du vraiment sexy Channing Tatum lisez donc cette vrai critique et dites m’en des nouvelles.

Cette image pique les yeux !

 

Mes coups de cœurs :

Soap N°1 : un mook 100% dédié aux séries. Une lecture agréable et pointue pour un objet graphiquement « hipster-cute« . Et surtout enfin des gens qui se posent les bonnes questions :

Au fil de six saisons, de 1995 à 2001, Xena a sillonné les routes d'un monde antique fantastique, accompagnée de sa chère et tendre Gabrielle... Alors, la question : Xena, kitch ou culte ? Yaële Simkovitch vous donne des éléments de réponses dans Soap n°1 !
Au fil de six saisons, de 1995 à 2001, Xena a sillonné les routes d’un monde antique fantastique, accompagnée de sa chère et tendre Gabrielle… Alors, la question : Xena, kitch ou culte ? Yaële Simkovitch vous donne des éléments de réponses dans Soap n°1 !

 

Thor N°1 à 5 : Le marteau du plus sexy des vikings se retrouve entre les mains d’une mystérieuse blondinette : qui est-elle, que veut-elle, quels sont ses réseaux ? Alors que la mystérieuse inconnue apprend à la dure le job de Dieu de la Foudre, Thor s’engueule avec son paternel. J’aime les dessins, l’histoire et le costume de Thor.

 

He-Man and the Masters of the Universe No°18 : cette série, c’est mon pêché mignon. Ni spécialement bien dessinée, ni spécialement bien écrite, elle surfe uniquement sur la nostalgie des fans. Je suppose que le concept fonctionne parce que ça dure depuis 2013 et ENFIN cette teubé spychotique d’Adora s’est transformée en She-ra. Jamais série ne m’aura fait autant regretter de télécharger légalement, car avec elle je donne beaucoup trop d’argent à DC Comics.

 

C’est une Belle Histoire ! Betjeman et Barton. Un thé noir parfumé aux notes de Figue fraîche, Bergamote, Citron, Lotus, Pitanga et Fleurs de Bleuets multicolores. Un lundi après-midi, je me retrouvai à cour de thé. Je me lançai dans une expédition à travers les rues de Levallois, ma soeur sous le bras et bien décidée à ne pas sauter mon rituel de 5:00 (à prononcer « five o’clock » en le lisant, avec l’accent de Downtown Abbey) : tea time. Je poussai donc avec force et détermination la porte d’un magasin de foie gras à deux rues de chez moi et me retrouvais nez à nez avec de jolies boites d’une marque inconnue. Et j’achetai « C’est une Belle Histoire ! ».

C’est le nom du thé. La boucle est bouclée.

Vous le savez surement : j’aime le thé. J’adore le thé. Le thé sera ma ruine et je veux être enterrée dans une boite de thé géante.

Bisous !

Sexe et cosplay

Les galeries de cosplay sexy sur internet, les tops 50 des cosplayeuses les plus sexy, un cosplay sexy par jour… Dans sexy, il y a « sex » et internet regorge d’images de cosplay et de sexe. Pourtant, personne ne semble tenté d’aborder sérieusement le sujet. Parler de cosplay sans parler de sexe c’est un peu comme parler de pâtisserie sans parler de beurre. Le beurre c’est luisant, c’est tabou, c’est ce qui donne du goût, mais c’est tellement gras que c’en est sale.

« Sexe et cosplay », je viens de demander à Google. Parce que quand on veut écrire sur un sujet, c’est important de bien se renseigner. Comme je suis extrêmement consciencieuse, j’ai effectué deux recherches bien distinctes : « sexe et cosplay » puis « cosplay and sex ». Je m’attendais à tomber sur quelques articles bien pensant expliquant que la sexualité du geek est déviante ou quasi-inexistante, à grand renforts de photos de cosplayeuses japonaises. Rien ne m’avait préparé aux résultats de Google Image. Mes yeux voudraient oublier ce qu’ils viennent de voir.

La cosplayeuse sexy, cette créature aguicheuse et qui provoque le désir

C’est pas moi qui le dit, c’est le Larousse en ligne.

Sexy : Familier. Qui a un charme attirant et aguichant, qui a du sex-appeal.

Comme sex-appeal c’est un mot anglais, et afin de bien comprendre son sens, je clique sur le lien  :

Sex-appeal : Charme sensuel qui émane de quelqu’un, d’une femme en particulier, et qui provoque le désir.

Messieurs, si vous comptiez sur votre sex-appeal pour serrer en convention, déjà c’est râpé.

Mais ce cosplay « sexy », alors, quel rapport a-t-il avec le sexe ? Si Larousse joue les prudes, ce bon Google ne me laisse pas tomber :

Sexy : « sexually attractive or exciting« 

Ce qui en bon français veut dire « sexuellement attirant(e) ou excitant(e) ». En France, on est vraiment plus prudes qu’aux Etats-Unis ! Du coup si les galeries photos de cosplay « sexy » des sites internet américains annoncent clairement la couleur, les sites français d’informations sur le jeu vidéo, premiers fournisseurs de galeries de cosplay sexy dans l’hexagone assument moins le caractère sexuel de la pratique. À la lumière de ces définitions, je crois qu’il n’est pas totalement présomptueux de penser que les cosplayeuses et cosplayeurs définis comme « sexy » sont donc des objets de désir sexuel. On notera au passage que depuis l’apparition des « Top 10 male cosplayeurs of the world » la communauté est arrivée à une certaine forme d’égalité, c’est déjà ça de gagné !

sexe et cosplay
Le Rêve de la femme du pêcheur par Hokusai. Exemple de tentacule érotique, un must de la culture hentai.

Cosplay, une histoire de mangas et de cul

Le cosplay vient des Etats-Unis mais à gagné ses lettres de noblesse au Japon. Le Pays du Soleil Levant lui a non seulement donné un nom, mais lui a également offert une exportation mondiale et un succès lié à celui de ses mangas*. Et qui dit manga, dit Hentai, ce genre d’anime pornographique dont le Larousse ne nous donne bizarrement pas de définition, mais au sujet duquel Wikipédia est bien bavard !

Hentai (変態?, ˈhɛntaɪ̯) est un mot japonais qui signifie « transformation », « métamorphose », « perversion », mais qui est utilisé en Occident pour désigner des mangas et des anime à caractère pornographique.

Il n’y avait que les japonais pour faire s’embrasser deux sous-cultures intrinsèquement liées, à l’univers du manga et de l’animation japonaise. Il n’est pas rare de trouver dans des magazines érotiques ou sur des sites internet pornographiques japonais des photos et vidéos à thématique cosplay. Les filles et parfois leurs partenaires sont habillés en personnages de manga ayant déjà une forte connotation sexuelle : c’est le cas par exemple de Mai Shiranui, guerrière sexy de la franchise Fatal Fury qui est devenue avec le temps un véritable sex-symbol… Et certainement le personnage le plus cosplayé par les actrices pornographiques asiatiques !

Mai Shiranui par Li Meng Tian, modèle chinoise
Mai Shiranui par Li Meng Tian, modèle chinoise

« Sexy Cosplayeur », de jugement de valeur à « label qualité » !

Aux Etats-Unis la cosplayeuse dite « sexy » a des fans. Beaucoup de fans. Jessica Nigri, la reine du cosplay court vêtu, a plus de fans sur Facebook et sur Instagram que le chanteur français M.Pokora**. Il n’est pourtant pas bien loin le temps où les cosplayeuses en petites tenues et décolletés plongeants étaient chahutées sur internet, appelées « fausses cosplayeuses  » (Ils n’avaient pas encore trouvé fake geek girl…), on jugeait leur valeur humaine à la longueur de leurs jupes. Oh Wait, de ce point de vue là, tout n’a pas complètement changé. Bref. Depuis, les cosplayeuses sexy ont monté un véritable business et, en digne héritières des pin-ups des années 50, elles vendent à tour de bras des photos d’elles dédicacées, en cosplay ou en lingerie. C’est pourquoi il est relativement bien vu sur internet de posséder au moins une tenue convenue comme sexy dans sa garde-robe de cosplayeuse (ou des abdos et pas de tee shirt pour ces messieurs) si l’on veut faire carrière dans le cosplay***.

Oui mais ta cosplayeuse sexy est-ce qu’elle a enfin sorti sa sex-tape ?

Tout vient à point à qui sait attendre. Ou à qui sait utiliser l’outil de recherche Google puisque « Fan de cosplay se faisant baiser dans les bois » restera à jamais gravé sur ma rétine. Internet déborde littéralement de films pornos amateurs tournés au caméscope (ou à la GoPro, pour les amateurs de sensations fortes à la première personne…) pas franchement excitants. Je trouve dommage qu’un loisir aussi créatif que le cosplay se retrouve aussi pauvrement illustré dans l’industrie du sexe. Pour vraiment se marrer devant de jolis costumes et, pour ceux qui veulent profiter de divertissements pour adultes de qualité, il faut se tourner vers les parodies de super héros tel l’hilarant Batman XXX : a porn parody. Disponible lui aussi en version non-censurée, ou tout publique ! Comme quoi, il n’y a pas que les cosplayeuses qui peuvent choisir de garder leur culotte… Ou pas !

 

*les mots d’origine étrangère prennent les marques normales du français (accents, pluriels) quand ils sont intégrés à notre langue.
** J’ai en effet comparé les comptes officiels instagram et facebook du chanteur et de la cosplayeuse. Ecrire sur le cosplay et le sexe c’est aussi faire de vrais recherches de fond.
*** On va parler ici très rapidement de cosplay et professionnalisation, pas de panique.