Les cosplayeurs sont-ils des dindes ?

En cette période de Thanksgiving, cosplayeurs, cosplayeuses, l’heure est grave ! Vous n’êtes pas des dindes ! Nous allons voir aujourd’hui en quoi tout travail mérite salaire, qu’il y a des gens dont le travail c’est de faire des animations en costumes et que le cosplay n’est pas sponsorisé par le Saint Esprit !

Les cosplayeurs des Etats-Unis ont plus souvent l’occasion de gagner des sous avec leur cosplay que leurs collègues européens. Cette pratique très américaine d’engager des « cosplayers », aussi appelés « Costume Artists » lors de salons, conventions, soirées de lancement de produit… est généralement assez bien rentrée dans les mœurs aux Etats-Unis. En France par contre les cosplayeurs comme les agences événementielles sont plus frileux. Pourquoi ? Qui sont ceux qui ne veulent pas payer, ceux qui payent, ceux qui refusent de se faire payer et ceux qui demandent une rémunération…

« Le cosplay c’est un hobby, on va pas se faire payer pour faire une truc qu’on aime et qui nous passionne ! »

Je vous arrête tout de suite ! Passion ne veut pas dire 0 rémunération !
Faire du cosplay et se faire rémunérer pour une animation en cosplay ne veut pas dire en faire son métier. Cela veut par contre dire que vous vous déplacez, vous préparez (maquillage, habillage…) et que vous effectuez une mission dans un costume que vous avez fait et pour lequel vous avez investi temps, énergie, argent.. Pendant une durée déterminée vous êtes au service de ceux qui vous ont demandé de venir et vous vous êtes engagés à faire ce qu’ils vous ont demandé. Parfois vous êtes là parce que vous êtes fans d’une licence de film ou d’un jeu vidéo. Parfois pour rendre service à un ami. Vous vous dites que vous avez la chance d’assister a un évènement qui vous parle et auquel vous n’auriez pas été convié sinon. Bref c’est le fan en vous qui accepte de venir en costume pour participer à un évènement tel le lancement d’un jeu vidéo ou un salon professionnel.

Pourtant, ce que vous faites lors de cet évènement, c’est un métier. 

Faire de l’accueil d’invités ou de visiteurs, de l’animation en costume (jeux de rôles ou déambulation), porter une tenue spécifique lors d’un évènement, poser avec des visiteurs sont des activités normalement rémunérées en cachets ou sur facturation par des agences évènementielles, des sociétés, des commerces ou même des particuliers.
Ceux qui en ont fait leur métier, comme un cosplayeur, viennent avec un costume qu’ils ont créé ou acheté, ils se préparent, se coiffent, se maquillent et animent des soirées. Ces performeurs sont des professionnels du spectacle : artistes, comédiens, danseurs, jongleurs… et j’en passe. Faire ce genre de boulot c’est leur passion ou leur façon de payer leur loyer, parfois les deux. Eux ne choisissent pas de ne faire que de l’évènementiel cool, on les voit a Paris Games Week ou à la Foire à la Saucisse de Brie-En-Charentaises.

Une agence évènementielle, un service de communication ou n’importe quelle société qui va « inviter » des cosplayeurs à sa soirée sait que le métier de performer/animateur/comédien existe et qu’il convient de payer les personnes employées lors d’évènements.

pinkie pie on a jetsky
Avec Kawasaki l’échange de bon procédé à très bien fonctionné 😉

Du coup, pourquoi ces employeurs potentiels font-ils appel à des cosplayeurs ?

Les raisons sont variables et il convient de toujours traiter une demande au cas par cas, mais en gros pour le négatif et le positif :

  • Faire des économies de budget : faire appel à des cosplayeurs et leur proposer de venir dans des costumes qu’ils ont déjà en échange de boisson/accès au buffet c’est s’assurer une animation colorée en accord avec le thème de la soirée pour 0€ !
    • Economie sur la création de costumes sur-mesures (thème de la soirée).
    • Economie sur la présence d’animateurs/performeurs sur une durée définie et pour une animation définie.
    • Economie sur la préparation : les cosplayeurs font maquillage et coiffure eux-même.
    • Ils ont prévu un buffet et un open bar donc 10 personnes de plus ou de moins…
    • Ils ont un budget pour les goodies qu’ils vont distribuer. En offrir quelques uns à leur dizaine de cosplayeurs ne représente pas un gros effort financier. S’il y a peu de goodies, un concours de cosplay et on en parle plus !
  • Certains aiment le cosplay et les cosplayeurs, trouvent que ce sont des gens talentueux et sympathiques et ils ont envie de travailler avec eux. Ils les respectent en plus d’être respectables. Et pour ce faire ils leur proposent une rémunération (argent ou nature) à la hauteur de leur investissement à promouvoir une marque/un produit.
  • D’autres encore sont juste professionnels : ils veulent une animation dans un thème spécifique et payent les personnes qu’ils engagent sans se poser de question, parce qu’ils payent les gens qui bossent pour eux.

Mais je ne désire pas me faire payer ! Je ne fais pas mon animation pour ça, je trouve que c’est sale !

Attention : rémunération ne veut pas toujours dire argent, par contre très clairement ça veut dire échange. Vous échangez votre présence et votre investissement mais aussi le prix de tout ce que vous portez sur le dos (costume, perruque, maquillage, accessoires…) contre quelque chose. Et ceci n’a rien de sale. La société qui vous fait venir fait une très grosse économie et ils attendent de vous que vous fassiez un job avec des règles, des impératifs, des obligations, des horaires.

De plus, sachez que lorsque vous acceptez de vous rendre dans un lieu sans qu’il n’y ait légalement rien de signé (devis, contrat…), vous n’avez aucune sécurité. Si vous vous cassez la jambe vous payez; si on vous abime votre costume c’est pour votre pomme; si les personnes qui vous ont fait venir vous exploitent vous n’avez aucun moyen de vous faire entendre parce que vous n’êtes LEGALEMENT PAS CENSE ETRE LA. Et oui !

Oui mais attends c’est une petite boite je les connais ils ont pas de sous !

la trésorerie de la société qui demande au cosplayeur de se pointer n’est en aucun cas la responsabilité de ce cosplayeur. Si une boite n’a pas de quoi payer un cosplayeur et est très transparente sur le sujet il est toujours possible de s’arranger pour un paiement en nature, toutes les boites qui se lancent ne sont pas de gros rapaces à l’affut du cosplayeur à réduire en esclavage !
Le paiement en nature (jeux vidéos, goodies, bons d’achats, livres, tee shirts…) se doit d’être définie en amont et le cosplayeur acceptera ou pas en fonction de s’il estime que cette rémunération est à la hauteur de son investissement.

j’attires néanmoins votre attention sur un point bien spécifique : la performance contre promotion c’est une arnaque vieille comme le monde, arrêtez de vous faire avoir comme des pigeons. Une société qui vous propose de venir bosser contre quelques publications facebook pour « augmenter votre nombre de likes grâce à nos fans » c’est le plan qui pue a des kilomètres : souvenez-vous toujours que facebook ne permet qu’à un tout petit nombre de fans d’une page de voir les publications de cette page, si vous retirez de ce très petit nombre ceux qui ne sont pas intéressés par votre costume, ceux qui ne se sentent pas concernés par l’évènement auquel vous participez et les fans qui ont été achetés au Bangladesh… Vous vous rendrez très rapidement compte que l’échange travail contre promotion est a sens unique !

DSC01203
Jessica Nigri était le visage d’un jeu vidéo pendant deux ans !

Quelques applications pratiques :

– Est-ce la marque qui est venue vers vous spécifiquement et qu’est-ce qui les intéresse dans votre cas ?
Un costume spécifique ? Votre personnalité ? Votre nombre de fans ? Ces points sont importants car si la société vous démarche parce que vous leur apportez quelque chose de spécifique il est naturel qu’il y ait un échange en bonne et due forme : vous leur offrez la prestation qu’ils recherchent spécifiquement pour X raison, ils ont donc normalement prévu un budget pour aller avec.

– Est-ce que vous avez approché une société dont vous êtes fans pour venir travailler avec eux ?
Dans ce cas la société n’a pas d’obligations envers vous car c’est vous qui avez proposé quelque chose. Demandez-vous avant de vous lancer ce que ça va vous apporter. Passer 8 heures par jour pendant X jours sur un salon à faire des photos avec des familles qui ne savent pas qui vous êtes et qui collent leurs doigts gluants des crêpes de leur marmaille sur votre costume ce n’est pas des vacances et c’est toujours un travail à part entière…

– On ne va pas non plus demander la lune.
Aucun de nous n’est Jessica Nigri et ici ce n’est pas les Etats-Unis : si la cosplayeuse très controversée fait se déplacer les foules sur le continent américain et représente une véritable plus-value pour une convention ou un salon la-bas, ici le cosplay reste très confidentiel. On parle bien d’une rémunération pour une animation, pas d’un concert au Stade de France 😉

– Si une marque/société vous dit « viens en costume a l’heure qui te convient, repars quand tu le souhaites et amuses-toi sur notre stand si tu le souhaites, tu es le bienvenu ».
On est bien d’accord ce n’est pas du travail, pas de rémunération ici.

PAR CONTRE

– Si une marque vous demande d’arriver avant l’ouverture et d’être changé pour l’ouverture, de rester sur le stand jusqu’à telle heure… LA il s’agit d’un vrai job. Et faut pas déconner, on paye le cosplayeur qui travaille. Y a pas a tortiller.

– Si une marque vous propose une animation non rémunérée parce qu’ils n’ont pas de budget.
D’entrée de jeu on ne leur saute pas à la gorge en leur disant que » faut pas déconner faut payer tout travail mérite salaire, non mais oh ! » Vous pouvez choisir de refuser poliment ou de partir sur un autre type de rémunération, qui vous arrange et eux aussi.

Vous souhaitez engager un ou des cosplayeurs ? Ce qui suit est pour vous :

  • Tout travail mérite salaire.
  • Demander a un cosplayeur de venir bosser puis faire le mort quand celui-ci demande une contrepartie ce n’est pas correcte.
  • Un concours de cosplay ne DOIT PAS être un moyen de faire faire une animation gratuite aux cosplayeurs.
  • Si vous démarchez des cosplayeurs et que ceux-ci vous proposent un tarif, plutôt que d’accepter 10€ moins chers chez le cosplayeurs voisin, discutez, c’est très très loin d’être classe, vraiment.
  • Louer le costume d’un cosplayeur non seulement c’est payant mais en plus il y a une caution à laisser au cosplayeur, au cas où vous abimeriez le costume.
  • Vous voulez une super animation avec de supers costumes ? Vous savez que vous ne pourrez jamais vous payer ce type de prestation sur-mesure, alors ne soyez pas radin, payer le cosplayeur parce que nous savons très bien que vous faites une pure économie même dans ce cas 😉

Voilà ! La bombe est lancée, à vous de me dire ce que vous en pensez !

 

Pauline, alias Popette, fait du cosplay depuis 2000 et représente la France au World Cosplay Summit en 2004 et 2005, au Japon. En 2016 Popette décide de se lancer dans une nouvelle aventure : épaulée par les éditions Glénat et forte du succès de son blog, elle écrit un ouvrage sur le cosplay, premier dans son genre en France. L'Abécédaire du Cosplay sort le 28 juin 2017.
1 comment
  1. Bonjour,
    Cet article est très bien ! Plein de bon sens et c’est vrai, on est pas des dindes ! Beaucoup d’événements organisent un « concours » ou un « défilé » de cosplay parce que ça fait une animation pas chère, on y gagne des lots. Donc pourquoi ça poserait problème aux participants d’animation de demander un « lot » en contre partie ? Et puis qui ne demande rien n’a rien ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *