Le cosplay en France au fil des années… Une grosse décennie de personnages hauts en couleurs

Il y a tout juste dix jours je fêtais mes 14 ans de cosplay. Mon premier costume, Card Captor Sakura, je l’ai porté avec ma soeur et deux amies de lycées, le weekend du 13 octobre 2000 A BD Expo au parc des Expositions Porte de Champerret. J’ai bien entendu loupé la date anniversaire mais pour fêter ça j’ai décidé de vous ressortir quelques photos de cosplay vintage histoire d’en apprendre plus sur l’évolution du marché de la perruque en France, entre autres choses. Revenons ensemble sur près de 15 ans de cosplay en France !

 

Salon ISC 2000 une cosplayeuse française que vous renconnaitrez surement en Nadia du Secret de l'Eau Bleue
Salon ISC 2000 une Minnimay en Nadia le Secret de l’Eau Bleue

2000-2002 – Mes premières années de cosplay en France… 

Saviez-vous qu’à l’époque nous avions des vestiaires sans miroirs, pomm’potes ou bouteilles d’eau ? Celles et ceux qui ont démarré le cosplay ces dernières années ne savent sans doute pas qu’il était possible de s’inscrire sur place le matin-même et de déposer son CD au stand cosplay (deux types derrière une table) afin qu’ils passent votre chanson au moment de votre passage, CD que vos récupériez après le concours.

Les cosplayeurs passaient la journée en costume à faire 35 fois le tour des 50 stands de la convention puis scannaient les photos prises à l’argentique pour les poster sur des forums internet des années bien avant le CosplayForum.

Mon premier cosplay en octobre 2000
Mon premier cosplay en octobre 2000

J’ai commencé le cosplay cette année-là après être tombée amoureuse d’une She-Ra l’année précédente. Mon costume cousu par ma mère est en satinette blanche et tulle rose, je ne porte pas de perruque et j’ai gardé mes lunettes sur scène. Mon sceptre est un bout de bois et le symbole deux feuilles de papier imprimées et collées l’une contre l’autre. Du haut niveau !

Un petit apperçu de l’ambiance à BD EXPO 2000 Espace Champerret :

De 2000 à 2002 le cosplay français connait une évolution fulgurante mais ce sont les années suivantes qui vont vraiment donner le ton pour la suite…



 

2003-2004 – Le kitsch poussé a son paroxysme ! Le cosplay français avance vers la maturité !
Les choses sérieuses commencent ! Entre les perruques aux couleurs vives et les choix de tissus limités, les années 2003-2004 pourraient sans honte se placer entre une compétition de patinage artistique en Europe de l’Est et un concours de gymnastes Russe.

Ces années la nous avons de vrais vestiaires et les concours deviennent un brin plus sérieux : les gros concours commencent à se démarquer de ceux, plus modestes des petites conventions.
Epitanime est plus que jamais la convention hype du moment pour les cosplayeurs et Japan Expo, alors toujours au CNIT de la Défense devient la convention de référence et LE concours annuel de cosplay en France.
Les cosplayeurs passent plus de temps sur leurs costumes, commencent à coiffer leurs perruques, à faire des recherches de matières et essayent de récuperer des vidéos de leurs passages sur scène via le marché noir du CD de cosplay qui fonctionne plutôt pas mal… Les armures commencent à devenir très à la mode et carton, papier-mâché et grillage à lapin vont bientôt être remplacé par le tapis de sol décathlon !

Groupe vainqueur de Japan Expo 2003, Langrisser
Groupe vainqueur de Japan Expo 2003, Langrisser

En 2003 et 2004 Japan Expo au CNIT ce n’est pas que de la brioche dans les vestiaires, c’est aussi l’arrivée en France d’une équipe de Gentils Organisateurs dévoués et motivés qui vont permettre au cosplay français de se développer.


2004 – Voix enregistrées, perruques colorés et effest spéciaux… le cosplay devient du serious business avec ce groupe Mermaid Melody (Notez ma performance, pas moins de trois voix différentes sur cette prestation rhalalala les succès de la jeunesse ) !

2005 – Premier World Cosplay Championship lors du World Cosplay Summit

Beaucoup de choses en 2005 : les GO du cosplay, ceux qui deviendront bientôt Cosplay Factory puis Epic encouragent les cosplayeurs à aller toujours plus loin dans leurs création, les traites aux petits oignons et organisent des évènement hors convention qui vont permettre l’émancipation de se hobby et la rencontre des cosplayers et du grand public !


Les sélections se sont faites à Epita parce qu’il n’y a pas eu de Japan Expo cette année-là. Les cosplayeurs français commence à découvrir le « star-système » et les premières famous cosplayeurs font leur apparition sur internet : elles sont italiennes et ont des fans un peu partout dans le monde. Angel Hitomi, Sonia Segreto et Giorgia Cosplay et bien sur celle qui les détrônera toutes Francesca Dani. En France Epitanime est saturé de cosplayers, ceux-ci peinant à trouver assez de conventions pour porter tous leurs costumes ! 2005 marque un tournant dans l’histoire du cosplay français et les années suivantes seront a mon sens l’âge d’or du cosplay Français….

Vintage world Cosplay Summit France Team #cosplay #wcs

Une vidéo publiée par Super Popette (@superpopette) le

Vintage world Cosplay compétition #cosplay #wcs Une vidéo publiée par Super Popette (@superpopette) le

Baby cosplayers ….. 10 years ago ! #wcs2005

Une vidéo publiée par Super Popette (@superpopette) le

Avec ces quelques extraits du World Cosplay Championship 2005 s’achève notre première partie de l’évolution du cosplay en France. Pour voir toutes les photos de nos jeunes années c’est sur le site COSPLAY WORLD que vous pourrez en apprendre plus et dont sont tirés toutes mes images d’illustration de cet article 🙂

Pauline, alias Popette, fait du cosplay depuis 2000 et représente la France au World Cosplay Summit en 2004 et 2005, au Japon. En 2016 Popette décide de se lancer dans une nouvelle aventure : épaulée par les éditions Glénat et forte du succès de son blog, elle écrit un ouvrage sur le cosplay, premier dans son genre en France. L'Abécédaire du Cosplay sort le 28 juin 2017.
1 comment
  1. Merci pour cet article intéressant. Ca me rappelle de bons souvenirs, je fait partie des anciens cosplayers et c’est vrai que le milieu du cosplay a énormément évoluer ces quinze dernières années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *