Cosplay et morphologie : Les cosplayeurs doivent-ils choisir leurs costumes en fonction de leur morphologie ?

Cosplay et morphologie. C’est un débat qui divise internet depuis la nuit des temps* et déchaine les passions ( et les haters** ) : un cosplayeur doit-il incarner uniquement des personnages de la même morphologie et/ou couleur de peau que lui ? Internet a comme toujours un avis tranché sur la question et le débat passionne et énerve les partisans des deux bords.

Chaka dans son costume de Sailor Venus
Chaka dans son costume de Sailor Venus très réussi !

Au départ il y avait la haine et les critiques. C’est une genèse malheureuse mais ô combien classique pour ce genre de débat. Des cosplayeurs enthousiastes postent sur internet des photos d’eux en costumes et sont très rapidement critiqués, insultés, voir harcelés. La raison de ces critiques tient en deux mots : cosplay et morphologie. Ils sont soit trop gros, soit noirs, soit blancs, soit trop maigres mais dans tous les cas ils portent un cosplay d’un personnage qui ne leur ressemble physiquement pas.
L’histoire de Chaka Cumberbatch a fait le tour d’internet et illustre parfaitement cette tendance : elle a choisi de cosplayer le personnage de Sailor Venus de la série Sailor Moon. Il s’agit d’un personnage de manga, de nationalité japonaise et blonde aux yeux bleux, dessinée dans le plus pure style caucasien-fantastique des années 90 avec des yeux immenses et des jambes longues comme trois fois son torse. Rien de naturel ou d’humainement possible, donc.
Quand Chaka a publié cette photo d’elle sur internet le retours de flamme ne s’est pas fait attendre et les internautes ont massivement critiqué son choix d’incarner un personnage à la peau blanche alors qu’elle-même à la peau noire. S’agit-il de racisme pure et dure ou de la recherche de la perfection par des fans puristes au mépris du respect de l’autre ?
Dans les deux cas il est, je crois, utile de rappeler que le cosplay est une activité ouverte à tous et à toutes et que chacun est libre de ce costumer en qui il ou elle souhaite se costumer. Il s’agit de liberté, n’est-ce pas ? Il est facile de me répondre que les internautes ont eux aussi la liberté de critiquer, d’attaquer, d’insulter un cosplayeur parce que sa morphologie ou sa couleur de peau ne leur plait pas. Je vous copie/colle la définition wikipédia du racisme et vous invite à méditer sur le concept de races, puis de catégorie de personne, puis à vous demander si vous placez les gros dans une catégories, les maigres dans une deuxième catégorie et les « bombes » dans une troisième.

Le racisme est une idéologie qui, partant du postulat de l’existence de races humaines,considère que certaines races sont intrinsèquement supérieures à d’autres. Cette idéologie peut entraîner une attitude d’hostilité ou de sympathie systématique à l’égard d’une catégorie déterminée de personnes.

Du côté des cosplayeurs, pourtant, la question se pose aussi : dois-je cosplayer un personnage qui me ressemble ? Je voudrais faire un cosplay de [ insérer ici un nom de super héros ] mais je suis gros(se)/maigre, est-ce que je peux quand même le faire ? Je connais déjà MA réponse à cette question, mais je crois que c’est à VOUS de trouver LA VOTRE. La question du cosplay et morphologie c’est aussi une question personnelle. Pour ce faire, je vous propose de peser le pour et le contre de ces différentes situations.

1 – Je choisi d’incarner uniquement des personnages qui me correspondent physiquement.

Les +

  • Ma ressemblance physique va améliorer la ressemblance générale de mon cosplay avec le personnage de référence.
  • Les gens vont me féliciter de la qualité et surtout de la ressemblance de mon cosplay.
  • Je n’aurais pas à repenser les volumes de ma tenue avant de commencer à coudre/bricoler.
  • Je m’évite des heures de bodypainting.

Les –

  • Je dois trouver des costumes de personnages qui me ressemblent, et donc limiter mes choix.
  • En limitant mes choix je limite ma liberté de porter certains vêtements.
  • Je limite aussi mes choix d’incarner des personnages que j’aime.
  • Je me ferme à tout un tas de personnages cool tels les reptiles, les mutants, les pokémons… car ils NE NOUS RESSEMBLENT PAS, même avec beauuucoup d’efforts 😉

2 – Je décide d’incarner des personnages qui me plaisent sans me soucier de leur taille, poids, sexe, âge, couleur de peau ou morphologie spécifique.

cosplay gros maigre pour tous
 » Je ne vois aucun problème ici « 

Les +

  • Je ne limite pas mes choix et suis libre d’incarner qui je veux, héros ou vilains, du moment que le personnage et/ou le costume me plaisent.
  • Je n’ai aucune limite physique et le cosplay me donne la possibilité de m’essayer aux maquillages et effets spéciaux qui me permettent de me transformer profondément.
  • Je serais fièr(e) de moi et de mon costume, sans jamais me soucier de ce que pensent les jaloux, les aigris et les haters car je serais plus fort(e) qu’eux. EGO BOOST.

Les –

  • Certains costumes me demandent beaucoup de travail de modification afin de ressembler le plus possible au personnage.
  • Je ne ressemble pas toujours au personnage que j’ai choisi de cosplayer.
  • Les gens ne me reconnaissent pas toujours du premier coup d’oeil.
  • Parfois, on me moquera en convention et sur internet.

En conclusion ce choix est le votre. Il vous appartient de choisir un personnage et de lui donner vie de la façon que vous choisirez, avec les moyens humains, de temps et d’argent que vous aurez défini, avec les modification et altérations qui vous plaisent. Personne ne peut vous empêcher de cosplayer un personnage qui vous plait et personne n’a le droit de vous dire quel personnage cosplayer, de quelle façon le cosplayer ni où et quand le cosplayer.

Pourtant, j’ajouterais un point qui me semble personnellement important et qui n’engage que moi. Si je suis intimement convaincue que chacun à la liberté de cosplayer qui il veut, je sais aussi que le regard des autres pèse lourd, que les critiques blessent et que notre confiance en nous n’est parfois pas plus solide que du verre. Le cosplay est avant tout un loisir, un moment de détente et de divertissement entre amis, l’occasion de vous construire des souvenirs que vous garderez certainement toute votre vie.
Donc c’est à vous de définir vos limites, de rester dans votre zone de confort ou au contraire de l’exploser littéralement. Je ne vous dit pas que pour vivre heureux il faut vivre caché, je dit par contre que si vous ne vous sentez pas à l’aise dans une tenue vous ne passerez pas une bonne convention, choisissez un cosplay dans lequel vous êtes sur de vous sentir bien. Vous savez qu’il y aura des critiques, que les jaloux et les mal-dans-leur-peaux ne vous louperont pas alors sachez ceci : ils n’ont que le pouvoir que vous leur donnez. Si vous ne vous sentez pas capable d’encaisser les critiques sur internet alors restreignez les accès à votre profil facebook par exemple, sachez tout de même que tout filtre toujours sur internet, ou choisissez un costume dont vous serez fier(e) et que vous assumerez malgré les critiques ou les remarques. Il s’agit avant tout de vous protéger, de prendre soin de vous et d’être à l’écoute de vous-même. Vous n’avez rien à prouver et rien à justifier alors définissez vos propres limites et si vous sentez que votre costume va booster votre égo alors c’est que vous avez fait le bon choix et alors rien ne peut vous arrêter. Lâchez-vous, faites-vous plaisir et surtout, SURTOUT, passez un excellent moment !

Pour aller plus loin dans ce sujet :

La sublime BelleChere dans son costume de Ms. Marvel
La sublime BelleChere dans son costume de Ms. Marvel

Personne ne peut vous dire que vous ne pouvez pas cosplayer.

BelleChere, une cosplayeuse américaine de renommée mondiale a participé à une conférence nommé « So They Say You Shouldn’t Cosplay ? » ce qui se traduit par « Alors comme ça ils vous ont dit que vous ne pouviez pas cosplayer ? » ( que je vous ai intégré à la fin de l’article ) et qui est un véritable concentré de pensées positives. BelleChere fait partie de ses cosplayeuses dites « rondes » elle incarne à la perfection les plus grandes héroïnes de comics, donne vie à leurs formes redoutablement séduisantes et assume avec talents ce que certains internautes qualifierait de défaut. Pourtant son succès ne trompe pas et ces fans louent autant ses talents de costumière que sa forte personnalité et son discours positif. BelleChere a toujours eu un avis positif sur la question de cosplay et morphologie qui inspire les cosplayeurs qui suivent ses aventures… moi compris 😉

* Enfin presque.
** Du mot anglais « hate » qui veut dire « haine » ce sont les haineux qui critiquent.

Pauline, alias Popette, fait du cosplay depuis 2000 et représente la France au World Cosplay Summit en 2004 et 2005, au Japon. En 2016 Popette décide de se lancer dans une nouvelle aventure : épaulée par les éditions Glénat et forte du succès de son blog, elle écrit un ouvrage sur le cosplay, premier dans son genre en France. L'Abécédaire du Cosplay sort le 28 juin 2017.
34 comments
  1. Que les gens hésitent sur le genre on se doute que pour certains les codes sont encore un peu présents et peu de mecs oseront le cosplay à porte jarretelle mais après tout pourquoi pas, ça reste des personnages fictifs à la base le cosplay dans la majorité des cas 🙂

    Le reste, couleur, physionomie, c’est clairement un débat qui n’a lieu que dans la tête des cons / connes et laissons les dans leur coin s’énerver sur de la merde. Et les baffer quand ils osent en sortir pour l’ouvrir en public 🙂

    Merci pour l’article intéressant, j’imaginais pas que ça se posait tant de questions dans un milieu qui devrait pourtant être très souple sur l’apparence vu que ça bricole sur cette dernière tout le temps.

    😉

    1. On est jamais a l’abris des remarques SURTOUT dans un milieu ou l’apparence est si importante pour certains :/

  2. Je rajouterai qu’on peut même se prendre des remarques quand on se maquille pour changer sa couleur de peau. Rick Boer et sa femme en ont fait les frais lors de leur costume de Conor Kenway et Aveline de Grandpré. J’ai également eu droit a une remarque sur mon costume d’Aveline. Il semble qu’un blanc qui se costume en black (ou métis) soit mal vu côté americain. Ha les differences de cultures ça peut aussi nous pourrir la vie!

    1. Je n’en avait aucune idée, merci de ce témoignage intéressant. En effet les différences de cultures sont parfois assez frappantes. je peut savoir exactement ce qui a été dit ? Est-ce que les gens étaient choqués ou est-ce qu’ils critiquaient juste bêtement ?

      1. Je ne connais pas ce cas particulier, mais la communauté américaine noire a globalement beaucoup de noir avec les blancs se déguisant en personnage noir pour plusieurs raisons :

        1) le maquillage et le rappel du blackface
        2) que globalement, un blanc qui devient noir choisis quand il veut sa couleur de peau, et utilise son privilège d’utiliser cette couleurs comme simple déguisement, alors que eux sont stigmatisé
        3) qu’un blanc qui se déguise en noir n’aura pas autant de critique que celle des noirs essayant de se déguiser en blanc

        Au USA ça dépasse le simple cadre du cosplay, les noirs se font lyncher s’ils osent se déguiser avec des costumes médiévaux ou en autre chose qu’esclave pour représenter un personnage de l’antiquité (ce qui ne se retrouve pas avec les blancs qui peuvent endosser le rôle de personne de couleurs même au cinéma sans problème).

        Bref, il y a pas mal de chose qui tendent à expliquer pourquoi c’est si virulent et complexe.

        En note personnel par contre, j’ajouterais dans les négatifs ou positif, que lorsque l’on cosplay un personnage qui ne nous ressemble pas, il faut avoir pas mal de créativité souvent pour adapter le personnage afin qu’il garde une belle esthétique, et que le cosplay ne risque pas de tomber dans un coté trop « fake ». En fonction de sa couleurs de peau, de sa taille ou de certaine particularité, on pourra adapter le design du personnage afin qu’il puissent nous « aller » comme un gant si je puis dire (couleurs de cheveux, adaptations de chaussure, nuance de couleurs des vêtements etc…).

        J’ai vraiment du mal à saisir les personnes qui ne supporte pas l’interprétation personnel d’un personnage. Racebending, genderbending, sizebending…c’est le fantasme de certains dans les produits réalisé par les fans alors bon. Les râleurs n’ont vraiment rien à y redire XD

        1. Oui aux USA les choses sont moins évidente du fait de leur histoire, bien entendu…
          Il est intéressant de noter les différences culturelles touchant même ce type de sujet.

          Et ouip d’accord aussi avec ta conclusion 😉

      2. Pour Rick Boer et sa femme, c’était des messages les discréditant sur internet. Je sais qu’ils ont dû fermer leur Deviant Art pendant un temps. Voici un article qui en parle: http://du.uloop.com/news/view.php/58865/opinion-controversial-cosplayers-are-not-racist
        Pour ma part, c’était une remarque sur mon maquillage: selon le monsieur américain (black je précise) je devrais porter mon costume d’Aveline (métisse) sans changer ma couleur de peau, pour qu’il soit « parfait ». Je pense que c’est aussi une manifestation, moins violente que pour Rick, de la différence de culture.
        Il existe aussi un mouvement contre les cosplayeurs non asiatiques, sur le précepte que seuls les asiatiques peuvent cosplayer les personnages d’anime( http://antiwesterncosplayers.blogspot.fr/)
        Je pense avoir fait le tour des problèmes rencontrés sur internet que je connais.

        1. Leurs costumes étaient vraiment très cool pourtant !
          Et effectivement les américains ont quand même plus de mal avec le sujet que nous …

      3. En fait c’est le principe du blackface ! Une personne blanche se grimant en noir c’est très souvent mal vu, et cela est dû à la réalité historique des rapports blancs/noirs aux USA et l’usage insultant du blackface.

      4. J’ai vu passer ça aussi, notamment à propos d’un groupe de cosplayeurs d’Avatar: le dernier maître de l’air, qui avaient choisi de se farder pour être au plus proche de la carnation des personnages, avec un résultat très réussi d’ailleurs. Mais réussie ou pas, la pratique est généralement assimilée à une « blackface », ces maquillages/déguisements de goût (très) douteux -genre « hé, je me suis peint en noir, je suis africain, lol! » ou les costumes d’indien cheap qu’on voit ressurgir à carnaval et halloween- et donc raciste et insultante pour les POC. On rejoint également les préoccupations sur « l’ appropriation culturelle » (voir la campagne « we are a culture not a costume » qui fustige justement les clichés diffusés par ces fameux « déguisements ». On s’éloigne pas mal des préoccupations du cosplayeur qui pense juste ajouter à la ressemblance avec son perso, mais les américains sont très chatouilleux sur ce genre de sujet (surtout qu’avec des préoccupations de ce style, ça devient difficile de poser une limite entre « je veux juste avoir le teint bronzé de ce perso qui n’est pas plus typé que ça autrement » et « je cosplaye Tiana mais je suis blanche, me maquiller en noire est sûrement la meilleure chose à faire!-ou pas)

        1. Oui une fois encore la culture américaine ne fait pas de cadeaux, et les cosplayeurs sont malheureusement souvent montrés du doigts à tort :/

      5. Je ne pense pas qu’on peut appeler ça « critiquer bêtement », les problèmes soulevés aux USA sur le sujet me semblent franchement légitimes.
        Je ne suis absolument pas une experte en la matière, ni directement concernée par la question (étant donné que je suis blanche et que je ne fais pas de cosplay), donc je préfère ne pas essayer de développer, mais je t’invite tout de même à te renseigner sur les concepts de black/yellow face et d’appropriation culturelle pour te faire une idée sur la question.

        Aussi, je ne peux pas m’empêcher de tiquer quand je te vois dire que Sailor Venus est de « style caucasien »…

        1. Alors en fait il y a une grosse différence entre celles et ceux qui critiquent « sans réfléchir » (par exemple sailor venus) et, comme on l’a vu dans les commentaires, ceux qui assimilent cosplay et blackface (d’autant que la c’est l’inverse tu noteras).

          Ici c’est un blog de cosplay et le sujet black/yellow face est certes très intéressant mais ce n’est pas le sujet aujourd’hui 😉
          Il y a eu des cas dans lequel des gens faisaient l’amalgame entre cosplay et blackface mais ça reste rare et ici nous parlons plutôt de fanboys réactionnaires… Un sujet qui rejoint plus par exemple les mouvements anti-cosplayeur-occidentaux qu’un réel intéret pour l’histoire des cultures.

          Pour Sailor Venus, il s’agit de faire une présentation du physique du personnage qui est supposée être japonaise mais est dessinée comme un stéréotype occidentale vu par les japonais. D’ou l’emploi du mot caucasien, pour faire plus simple. Qu’est-ce qui te fais tiquer ?

      6. Je suis ni black, ni américaine donc mon explication sera peut être incomplète, mais oui le « blackface » est quelque chose de très TRES mal vu aux US parce que c’est une pratique profondément raciste à la base et ça garde cette connotation encore aujourd’hui. En gros ça vient du théâtre comique où des blancs se déguisaient en noirs pour se foutre de leur gueule à coup de gros clichés, et d’après ce que j’ai pu voir sur internet certains considèrent encore aujourd’hui qu’être noir, c’est un super déguisement si on l’agrémente de bananes etc… Enfin vous voyez le genre.
        Le blackface était aussi utilisé pour que des acteurs blancs jouent des persos noirs dans des films (en général bien stéréotypés aussi…) privant les acteurs noirs des rares rôles auxquels ils pouvaient prétendre (puisque les personnages « neutres » sont toujours joués par des blancs, encore assez vrai aujourd’hui…)

        Donc en gros aux USA, se maquiller pour modifier son apparence ethnique (ce que je dis vaut aussi pour les gens qui essaient de se brides les yeux, ou de se maquiller en amérindien, même si c’est un peu moins fort culturellement) c’est perçu comme raciste et insultant pour de bonnes raisons, donc sérieux évitez ^^’

        Par contre en Europe je sais pas trop comment c’est perçu par la communauté noire, dans le doute perso j’éviterais, sans que ça m’empêche de faire le reste du costume d’ailleurs.

        1. Bonjour,

          Les cosplayeurs ne sont ni des acteurs, ni des comédiens de théatre et lorsqu’ils cosplayent c’est dans le but de donner vie à des personnages qu’ils aiment et de rendre un hommage à une oeuvre, un auteur, un genre…

          Je ne penses pas que les cosplayeurs doivent s’empêcher de se maquiller de « peur » de contrarier celles et ceux qui ne verraient pas la différence entre blackface et cosplay.
          L’histoire c’est l’histoire et aujourd’hui il serait vraiment dommage à mon sens de faire un amalgame entre un cosplayer qui se grime et un acteur raciste (pour parler crument), non ?

          D’autant qu’une fois encore je le répète les cosplayeurs se font autant attaquer dans un sens que dans l’autre (blanc se grimant en noir, noir en blanc, ou jaune en vert… vous voyez ?) d’autant que lorsque l’on parle de cosplay on parle d’une multitude de couleurs de peaux différentes…

    2. C’est à dire qu’aux États-Unis au XIXe siècle il y avait les minstrels shows, des spectacles dans lesquels des blancs se grimaient en noir et les moquaient pour amuser le public blanc, c’est un symbole de l’époque ségrégationniste qui a énormément marqué la culture américaine, et c’est cet héritage historique qui explique qu’aujourd’hui encore le fait de se « déguiser » en noir est quelque chose de souvent mal vu là bas.

      1. CF nos message ^^

  3. Très bon article! C’est dommage en effet que beaucoup critique les cosplay par rapport aux physiques/couleur de peau et non par rapport au costume en lui-même.

  4. Hé bien, hé bien… Que dire si ce n’est un tout grand « merci » à toi (à vous, je devrais peut-être arrêter d’être aussi personnelle… owo) pour ce discours qui en touchera plus d’un dont moi. J’ai souvent entendu : « il ne te faut plus grand-chose de plus pour faire Nami » à cause de ma poitrine ou dans l’autre cas, « il t’en faudrait moins si tu veux faire x ou y ». Il en va de même pour le reste. C’est une autre forme de critique mais ça l’est tout de même. Je suis heureuse de voir qu’il y a encore des cosplayeurs qui respectent ceux qui souhaitent le faire sans se prendre la tête. Alors, oui, je te remercie de tout mon cœur. Merci pour tous ces liens aussi ! Tout ça pour dire que je suis ravie d’avoir pu lire tout ça, ça réchauffe le cœur, booste l’envie de s’y remettre et tout ! 😀 ♥

    1. Ne laisses pas les autres influencer tes choix de costumes, ta poitrine tu en fais ce que tu veux, je fais du bonnet D et j’ai cosplayé deux fois des garçons déjà et je compte bien le refaire 😉

      1. Hou la menteuse… on a dit qu’on assumait 😉 C’est un bonnet E que tu fait avoue le!! De toute façon la poitrine c’est pareille on fait avec ce que mère nature nous donne et passé sur le billard c’est un choix personnel. Quand j’avais 14 ans je voyais mes copines avec des super soutif et je me plaignais de mes oeufs aux plats ouais et bah j’ai eu 22 ans un jour et ça a bien changé maintenant je me,plaint de ma lingerie de mémé! j’ai voulu tester les bandages pour faire réduire pour certains cos mais je sais pas moi ça me fait super mal quand je la comprime. Je maîtrise pas dut tout la technique si vous avez des trucs et astuces pour ça

  5. chouette réflexion.
    Il ne faut pas oublier que quel que soit le choix, même si on fait un cosplay très réussi il y aura toujours des gens pour se moquer des autres. Il vaut mieux donc ne pas s’en faire et s’habiller pour soi.

    1. Je suis bien d’accord !

  6. C’est un sujet que je connaît très bien et dont je peux parler en connaissance de cause.

    On a beau enrober le propos dans le plus beau des papiers le fait est qu’il reste tel qu’il est. Le politiquement correct restreint les gens dans leurs possibilité à s’exprimer mais les faits parlent d’eux même.
    La différence et particulièrement celle de couleur n’est pas admises, dans le cosplay.
    C’est si profondément ancré que c’est l’inconscient qui parle. Pour le coup je ne vais parler qu’à l’échelle de la france malgré le développement et la démocratisation du cosplay les cosplayeurs noirs restent une minorité et le terme minorité est excessif dans la mesure car ils se comptent sur les doigts d’une main.

    Je vais parler de ce que je connaît et donc des cosplayeurs noirs.

    Et quand je dis noir, c’est noir pas métis mais noir. Oui j sais ça dérange quand on le dit mais un métis et un noir c’est différent! Il n’y a que pour les blancs que ce n’est pas le cas car un métis noir comme on dit, c’est une personne dont un parent est blanc et l’autre noir. Un noir les deux parents sont noirs or les blancs considèrent qu’à partir du moment ou il y a du noir le métis est est considéré comme noir alors qu’il est aussi noir qu’il est blanc(50-50) Mais ça ce sont les moeurs. Et puis il y a les quarteron les enfants dont les parents sont métis et c’est encore autre chose mais bon on comprend l’essentiel.

    Pour en revenir au cosplay , à cause de cette considération de la ressemblance les noirs qui fréquentent les conventions ont encore trop de mal à se mettre au cosplay, à cause de ce que le cosplay représente. Un milieu difficile, ou la critique se pratique comme le besoin de respirer.
    De fait par peur des jugements les jeunes noirs qui voudraient se risquer à l’activité, hésitent beaucoup et finalement ne font rien ou peu et se montrent tout aussi peu particulièrement en concours.

    Le cosplay est fait pour s’amuser on est tous d’accord c’est le credo,mais le milieu du cosplay de concours c’est bagdad. Je sais que c’est un sujet tabou mais parfois il faut appeler un chat un chat.

    Si je dois prendre un exemple simple je dirai prenez le WCS le World Cosplay Summit sommet du cosplay mondial. Mondial oui mais il y a des ethnies qu’on ne voit pas. L’Afrique, les Antilles,L’inde (?) bref on comprend qu’on parle de mondial mais ça reste malgré tout suggestif et pour cause évidemment que la culture manga-cosplay n’atteint pas ces pays là, mais paradoxalement elle a atteint les représentant de ces ethnies à cause de l’immigration et au vu de cela ou est leur place? Et leurs représentation? Et surtout comment les représenter?

    Pour les américains leur loi des quotas et leur constitution font qu’ils doivent incorporer tout les échantillons qui représente leur nation ,on parle bien d’Afro-américain. Mais pour un pays comme la france?
    Quand on sait que les sélections pour le WCS sont toujours attendu avec impatience et comporte beaucoup d’enjeux? Si on disait que par volonté idéologique des cosplayeurs noirs seraient sélectionné beaucoup crieraient au scandale parce que ce serait idéologique et non parce que les costumes seraient meilleur que d’autres. Pourtant les deux ne sont pas incompatibles des cosplayeurs noirs avec des bons voir très bon costumes, une presta bref tout les critères permettant la sélection. Ou faire une sélection particulière d’un groupe représentant des Antilles française, mais ce point de vu n’est même pas envisageable car par trop abstrait.
    Quand on sait que lors des sélections ,on se soucie beaucoup de savoir comment les japonais vont prendre ou percevoir le duo. On me traitera de troll, mais je pense que beaucoup en leurs âmes et conscience lors des débats ont entendu ou lu que X ou Y groupe n’ont pas été sélectioné car « ça ne serai pas passé au japon »

    C’est et j’insiste bien, sur le fait un ensemble de faits, de moeurs et d’histoire qui ont conduit à cet état d’esprit .
    Qu’on le veuille ou pas les Japonais n’ont quasi pas d’histoire commune avec les Africains ou les antillais.Ce sont l’ensemble de ces éléments qui forment un tout résultant à un conditionnement, ce n’est pas un plus que l’autre mais un ensemble.

    Le meilleur moyen de rompre cela et d’ouvrir les perceptions c’est d’agir,mais ça demande du cran et tout le monde n’est pas militant politique ou défenseur des droits de l’homme dans l’âme. Et vous me répondrez que ce n’est pas le but du cosplay et pourtant il en subit les revers.

    Ironie du sort.

    1. Encore une fois c’est bien la preuve que le cosplay c’est commme la vie en général mais en plus petit…

  7. Y’a :
    -Ceux qui cosplay pour le fun:
    Ont cosplay tout pour ressembler au personnage que ont aime .

    -Cosplay pro : CEUX QUI FONT UN EFFORTS PHYSIQUE ET QUI mettent pas juste un cosplay et du maquillage , parce que Oui c’est bien beau de vouloir vraiment vouloir y ressembler mais si ont fait tout et n’importe quoi ça donne une miku ou erza toute enrobé qui a manger plein de tarte a la fraise .. ça donne un résultats laid .. je veut pas être méchant mais ont assume .

    ET: ceux qui disent « moi je suis une vrai cosplayeuse »
    Mais qui en fait .. fait n’importe quoi , qui fournissent que des efforts d’achat et de maquillage pour au final pas ressemblé .
    Ont les reconnait juste grâce a leur tenu/perruque .

    (En général ils assument pas ils poussent un coup de gueules .)

    Pas la peine de s’énervé sur moi si vous vous y êtes reconnue , me tapez pas :p

    (Désolé :/ je me trouve moi même arrogant , mais c’est parce que j’aime pas les gens qui s’estime être ce que ont est pas encore)

    Peace faites pas la guerre 😉

    1. Je pense que chacun est libre de faire du cosplay comme il le souhaite et ce quelque soit le résultat. Ceux que cela dérange peuvent passer leur chemin, rien ne les oblige à rester et regarder 😉

  8. Elle est grosse où, BelleChere ? Oo Packe hormis avoir une énorme poitrine et de jolies hanches, je vois presque pas de gras là où on peut considérer les gens de gros, cad au bide ! En soit, c’est pas vraiment comparable à une « vraie grosse »…

    1. Oui, mais les critères américains, les critères des fansboys et plus largement les critères d’internet ne sont pas les mêmes que les nôtres… La preuve étant que si toi et moi ne la trouvons pas grosse, d’autre au contraire la voient obèse… :/

  9. Je suis tout a fait d’accord sur le fait que chacun est libre de faire ce qu’il veut ! C’est important .
    Le principe du vrai cosm’énerve d’aimer ce que ont aime faire.
    Mais quand je voie les gens , qui s’autoproclame « coplayeur(se) pro/amateur/débutant » en disant que ils le font sérieusement ça m’énerve « ^^
    Car 90% vont juste acheté/coudre leur cosplay et c’est tout :/

    Sinon pour ma part cela me dérange pas plus que ça si pas si la personne ne s’en vente pas 🙂

    Par ailleurs j’adore le Crossplay !
    Ça serai cool de faire un article dessus , car c’est pas facile ça demande de l’imagination , du courage, et de la confiance en soie pour affronter les mauvais regard 🙂

    1. Le Crossplay a été traité sur ce blog déjà, regardes dans les articles sur le cosplay 😉

  10. Merci pour cet article encourageant. Pour être passée d’un petit 38 à un 44 très vite à cause d’un problème de santé, j’ai longtemps hésité à continuer le cosplay et je me suis beaucoup limitée dans le choix de mes persos au point de ne plus faire de cosplays du tout pour moi et avoir du mal à assumer le costumes qui m’allaient encore (pourtant très couvrants, style Padme battle outfit).
    J’ai fini par ne faire des costumes que pour les autres. Lorsque je vois Belle Chere et les autres cosplayeuses, je me dis que je n’ai aucune raison de ne pas continuer pour moi.

    1. Aucune raison de ne pas continuer pour toi, en effet 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *