Les faux cosplayeurs, les vrais et ceux entre les deux…

« Pffff c’est pas du cosplay, ça « . Combien de fois ai-je entendu et même, honte à moi, prononcé cette phrase. Combien de cosplayeurs et cosplayeuses ont été les victimes de ce jugement dur, hâtif et, disons-le tout de suite, d’une injustice crasse ?

Avec la démocratisation rapide du cosplay de nouveaux comportements apparaissent, souvent mal compris par les fans en place. Ces comportements choquent, dérangent et amènent invariablement l’hostilité de celles et ceux qui ont connus un hobby plus confidentiel dans lequel chacun respectait les » traditions en place ».

Cette pratique est une forme de harcèlement pratiquée notamment par des cosplayeurs contre des cosplayeurs. Mais aussi par les visiteurs des conventions et les internautes…

Chaque année Japan Expo attire les fans de toute l’Europe lors de ce que les média aiment appeler la « Grand Messe du Manga ». Les rames du RER B s’emplissent d’adolescent(e)s surexcité(e)s* qui ont attendu parfois toute une année la possibilité de se rendre en convention et qui profitent de cette grande fête pour s’offrir une tenue à la hauteur de l’occasion. Ainsi ce sont des centaines de ninjas, samouraïs et idoles japonaises qui papotent, chantent et crient dans les wagons. Une foule colorée et bruyante qui dérange les passagers, exaspère les professionnels qui se rendent aussi sur le salon et horripile les cosplayeurs qui participent aux concours. Ah ! Je vous entends penser d’ici, vous vous dites « non, non, moi je ne leur reproche rien. » Et pourtant vous aussi lecteurs-cosplayeurs vous vous êtes dit en lorgnant sur un gamin en tee-shirt orange beuglant dans le métro « ils nous font honte, ce ne sont même pas des cosplayeurs. »

Pourtant c’est franchement pas très cool et pas très charitable. Même moi je le sais alors que très honnêtement après trois jours de convention je leur ferait bien manger leurs katanas en papier d’alu à ces Narutars** du dimanche ! Le problème c’est qu’à partir du moment où l’on décide qu’il y a de « vrais » et « faux » cosplayeurs, c’est la porte ouverte à toutes les dérives de jugement.

Le cosplay-placard a toujours été le vilain petit canard de la famille cosplay. Il s’agit de créer son costume à partir de vêtements achetés dans le commerce, peu ou pas modifiés et mis ensembles pour ressembler au personnage choisi. Celles et ceux qui luttent des heures durant sur des costumes complexes ont tendance à mépriser voir à critiquer qui a fait le choix de ne pas « faire » son costume. Les visiteurs et le publique ne sont pas en reste et les remarques, loin d’être tendres, peuvent blesser les cosplayeurs. Car rappelons que le principe du cosplay c’est d’incarner un personnage, qu’importe si le costume est fait maison ou pas, en dehors des concours.
Note : en France et majoritairement en Europe les concours ne sont ouverts qu’aux personnes ayant réalisé eux-même 80 à 90% de leur costume. Les costumes achetés ne sont pas autorisés.

De nombreux cosplayeurs arrivent à un résultat bluffant en scrutant les sites de vente en ligne de longues heures durant, à la recherche de la pièce parfaite, de la réplique exacte, afin de ressembler au plus près au personnage sélectionné.

La première version du célèbre cosplay du Joker par Padawan était largement composée d'éléments achetés. Pourtant il a connu un succès fou grâce à son interprétation jamais égalée !
La première version du célèbre cosplay du Joker par Padawan était largement composée d’éléments achetés. Pourtant il a connu un succès fou grâce à son interprétation jamais égalée !

Le costume acheté, c’est la 7ème plaie d’Egypte selon l’Evangile Cosplayesque. De peu de votes devant Heroes of Cosplay***, mais on y reviendra, promis ! Les costumes achetés sont formellement interdits en Europe lors des concours, à la différence des Etats-Unis. En France le sujet déchaine les passions alors que sur le continent US la question ne se pose même pas : Jessica Nigri est adorée de ses fans avec la même passion qu’elle porte une armure faite de ses propres mains ou une tenue achetée sur internet. Dans l’hexagone si vous vous pointez avec une tenue achetée sur internet c’est que vous faite partie de la masse obscur de ceux qui viennent regarder le concours (de cosplay) pas y participer. Les fans, visiteurs et cosplayeurs sont largement partagés entre l’envie de laisser les gens vivre ou l’envie de leur faire remarquer que de toute façon « Avec ton cosplay acheté tu n’es pas un vrai cosplayeur ». Un ressentiment parfois expliqué par la jalousie, l’incompréhension, la tristesse de voir de jolies filles adulées dans des tenues achetées à côté de cosplayeuses aux tenues fantastiques que l’on ne semble même pas remarquer malgré le travail titanesque accomplît. Combien d’entre nous se sont retrouvés dans cette situation et comme il est facile alors de rager intérieurement, de maudire la « fausse cosplayeuse » et de se demander pourquoi on s’acharne à réaliser l’impossible si personne ne le remarque ? Ce ressentiment bien que provoqué par des sentiments très humains n’en reste pas moins une attaque gratuite envers une personne qui cosplay, à la fois différemment et tout comme nous.

Les cosplayeurs qui modifient les costumes des personnages qu’ils incarnent sont les malheureux cousins de ceux qui inventent des versions de leurs personnages préférés.

EDIT : on me souffle dans mon oreillette que les Princesses Disney Cabaret sont issues d’un fanart (dessin de fan) et que du coup puisqu’elles collent à l’image d’origine c’est bien du cosplay, je vous trouve un autre exemple en images et vous le publie ici très vite !
C’est un peu flou comme notion pour celles et ceux qui ne sont pas très familiers du milieu mais je vous explique simplement : par exemple les Princesses Disney version burlesque. Ce sont des cosplay des Princesses Disney mais dont les tenues emblématiques ont été modifiées pour coller au thème « burlesque » que l’on peut aussi qualifier de « cabaret ».

Un groupe de cosplayeuses en Princesses Disney "Burlesque"
Un groupe de cosplayeuses en Princesses Disney « Burlesque »

Les juges de concours cosplay américains estiment tout autant le travail d’intérpretation personnelle apporté à un costume que les soucis de la fidélité. Pour eux ce sont tout simplement deux façons de cosplayer, tout aussi acceptable l’une que l’autre. Pourtant tout le monde n’est pas aussi tolérant : entre les fans furieux de voir leurs personnages préférés dans des tenues qui ne respectent pas au millimètre la tenue originale et les juges (notamment français, je dit ça je dit rien) qui estiment qu’un bon cosplay est un cosplay qui doit être 100% ressemblant au modèle, celles et ceux qui font le choix de laisser le champs libre à leur personnalité et à leur créativité se retrouvent bien mal jugés ! Pourtant ils ne sont pas « moins cosplayeurs » parce qu’ils auront apporté une touche personnelle (plus ou moins grande) à un personnage qu’ils aiment. Après tout c’est ce que font les professionnels estimés lorsqu’un auteur de comics apporte sa vision personnelle à l’écriture d’un personnage, lorsque des scénaristes adaptent des oeuvres de comics, d’animes ou de mangas au cinéma ou lorsque les équipes des studios d’animations transposent des BD en dessins animés…

Il est dommage de constater que nous recréons ces comportements que nous vivons au quotidien de façon plus ou moins forte : incompréhension, irrespect, rejet…

Cosplayeurs, fans, visiteurs, publique, photographes, internautes… Vous n’êtes pas « moins fans », « moins geeks », « moins légitimes » parce que vous avez des visions différentes, personnelles des oeuvres que nous aimons; parce que vous vivez vos passion d’une façon différente de votre voisin; parce que vous préféré les aventures de Batman écrites par Paul Dini plutôt que par [insérer ici un nom d’auteur Batman que vous aimez]… Vous êtes, nous sommes, tous fans et égaux et méritons, vous et moi, le respect de celles et ceux qui croisent notre route. Vous ne croyez pas ?

Cet article m’a été inspiré par l’excellent article parut il y a quelques jours (et tout en anglais, une fois encore) sur New Statesman : « « You’re not a real cosplayer”: since when did dressing up for comics conventions lead to bullying? et qui se traduit par « Tu n’es pas un vrai cosplayeur », depuis quand le fait de se costumer pour aller en convention amène au harcèlement (en gros, si vous avez mieux comme traduction n’hésitez-pas).

* Ceci n’est pas juste un cliché, je vous invite à vous rendre à Japan Expo par le RER -_-
** Mot péjoratif qui qualifie les adolescents fans de Naruto en costumes de Naruto. Notamment lorsque le costume n’est pas réussi, acheté, ou fait à partir de vêtements achetés (un combo en somme).

*** Une série de Télé-Réalité produite par la chaine US Sy-Fy et aussi passionnément détestée qu’adoré !

Pauline, alias Popette, fait du cosplay depuis 2000 et représente la France au World Cosplay Summit en 2004 et 2005, au Japon. En 2016 Popette décide de se lancer dans une nouvelle aventure : épaulée par les éditions Glénat et forte du succès de son blog, elle écrit un ouvrage sur le cosplay, premier dans son genre en France. L'Abécédaire du Cosplay sort le 28 juin 2017.
19 comments
  1. j’essaye de trouver comment exprimer ma pensée mais c’est pas évident^^….

    pour moi le cosplay, c’est reproduire un costume et le porter. Donc en soit reproduire un fan-art, c’est du cosplay. (Et personnellement j’aime beaucoup les fan-arts qui « burlesquisent », « steampunkisent », « genderbisent » etc…. des personnages, car je trouve que d’un point de vue créatif c’est très intéressant de mélanger deux univers visuels, où plutôt de réfléchir à ce « qui fait » qu’on reconnaît le personnage). Après reproduire un fan-art, par exemple celui des princesses burlesques, si les fan-arts n’existaient pas, une (ou un) cosplayeuse (eur), pourrait très bien inventer la tenue. Pour moi, ça reste quand même plus un « costume de [personnage] » qu’un « cosplay de [personnage]. Mais ça ne veut pas dire que la personne qui fait le costume est moins cosplayeuse que la personne qui fait le cosplay (ça commence à devenir compliqué).
    Après j’avoue que je suis pas forcément une fanatique du genderbender, parce qu’en général, ça se traduit par hypersexualisation qui ne reprend pas du tout les codes de l’univers d’origine du personnage (après on peut très bien faire un genderbender burlesque, un genderbender sexy etc…, mais ce que j’aime pas, c’est qu’en général pour la plupart des personnes (et même celles qui le font), genderbender veut forcément dire sexy….)

    1. ya aussi des genderbends femme -> homme qui sont pas mal (cf le roi des neiges à la JE)

    2. Je suis tout à fait d’accord sur le point du genderbend qui tourne à l’hyper-sexualisation.
      J’ai tendance à grincer des dents quand je vois des adaptations Assassin’s Creed, League of Legends (ou peu importe l’origine du personnage), où la cosplayeuse se retrouve en mini-short-décolleté-plongeant-porte-jarretelles (et j’en passe), alors que le personnage de base est couvert de la tête aux pieds.
      Après c’est sûre, elles sont pas bêtes, elles savent que le monde marche comme ça. Après tout dans les jeux vidéos 90% des persos féminins sont à moitiés dénudés. Depuis notre tendre enfance on les voit les seins presque à l’air, sans parler des MMO Coréens où une guerrière « tank » en armure se trimballe un équipement qui recouvre 5% de son corps.

      Mais quand j’en vois, je passe mon chemin, ou parfois même je les prend en photo car après tout, le costume peut être très bien réussi.
      Ayant moi-même commencé le cosplay en faisant du placard (mon premier se composait d’un haut et d’une jupe blanche et d’une paire d’ailes achetée à bas prix dans un magasin de déguisements). Fort heureusement personne n’est venu me cracher au visage, et un type avait même cru que je faisais un cosplay d’Angel Sanctuary (sois béni).

      L’important est de s’amuser et de représenter un personnage qu’on aime, quels que soient notre corpulence, apparence, couleur de peau, sexe, etc.
      Hélas peu de gens le comprennent, et se permettent des remarques terriblement blessantes, envers ces gens passionnés.
      (désolée pour le pâté, fallait que ça sorte haha)

      Et très chouette article au passage ! 😉

    3. Pour ma part je fais plus du cosplay placard que autre chose. Mais je pense que même en m’y mettant sérieusement, je finirais pas porté des vêtements acheté ou autre.
      Je donne pour exemple le 1er que j’ai fait, Rainbow Dash de My little pony, version humaine. Je me vois mal essayer de faire un jean ou une veste en cuir avec mes petites mains, pas que j’en n’ai pas l’envie, mais je n’ai pas forcément le temps, ou ce qui faut pour le faire.
      J’essaie surtout d’être assez fidèle au personnage pour que les fans de la série, et surtout moi en soi fière, et passé du bon temps peu importe ce que pense les autres cosplayeurs.

      Après les cas des autres formes de cosplay, j’avoue que le acheté/porté peut être largement exagérer quand c’est des franchisse qu’on voit encore et encore. (One piece,bleach,Naruto, Tokyo ghoul etc…) Mais si ça leur plait pourquoi pas, temps qu’ils ne dérangent pas les autres cela me convient, et temps également qu’il ne se la raconte pas (oui oui j’ai déjà vu ça)

      Après pour les « grands Cosplayeur » (j’entends par là les personnes qui y passe du temps et même de l’argent, qui font tout (ou presque) à la main)
      c’est vrai qu’ils peuvent avoir moins de photo ou autre que des personnes qui on acheté un cosplay, mais c’est dû au visiteur/spectateur, par moment il y’a aussi des séries/manga/anime/jeu pas très connu et que même si le cosplay est magnifique on va avoir du mal à s’y intéresse car on y connait rien. ça m’arrive souvent de me dire « Whoua ce cosplay est magnifique, enfin je pense vu que je ne vois pas d’où il vient… »

      Le cosplay a une communauté plutôt jeune, c’est une mode qui arrive de plus en plus et qui attire des gens, donc forcément il y’aura toujours de brimade ou autre insultes etc…
      Mais au final nous sommes une grande famille, et comme lors de repas de famille, il y’a des embrouilles.

      P.s: Ce qui parcontre m’exaspère c’est tout les cosplayeur qui font des version « beach » ou autre forme de petite tenue…

  2. Bullyng +/- égal à lynchage/harcèlement/intimidation selon moi puisque les bully sont les brutes qu’on retrouve dans les écoles aux US ( ou en France mais on à pas de mot pour ça ).

    Sinon pour l’article je le trouve plutôt instruisant, c’est vrai que c’est dur de passer le coté « humain » qui fait qu’on se demande pourquoi les costumes achetés , emballés & accessoires inclus sont autant mis en avant parfois. Alors qu’avec ta machine à coudre, tes petites mains, et tous les efforts faits pour trouver les tissus parfois tu n’as plus que tes yeux pour pleurer à côté du gang Akatsuki au complet en plastique 500x photographié.

    Mais chacun fait ce qu’il lui plait du moment qu’ils friment pas d’avoir eu une seule chose à faire : ouvrir leur porte-feuille.

    1. perso j’en ai plus contre le costume acheté lui-même que le cosplayer qui le porte. Ils sont souvent moches et mal coupés, mais vendus hors de prix.
      Les nouveaux dans le milieu croient que c’est comme ça qu’on cosplaye, certains pensent que faire son costume est réservé à une élite, c’est plus un manque d’info et de discernement qu’autre chose en fait.

      1. Je donne mon avis à ton commentaire, parce que sa me perturbe. Bon, pour commencer, il y a des raisons d’acheter des cosplays déjà fait, le prix est abordable malgré cela pour un économe moyen, les matériaux sont quand même rigide et malléable (d’ou le fait de modifier son cosplay acheté pour en faire autre chose), et le visuel dépends de ton avis à TOI. Tandis que les cosplay créer il y a des soucis monétaire lié aux achats de tout se dont tu as besoin, pour te donner un exemple concret (je suis canadien, donc je ferai avec ma monnaie, tu peux convertir) pour une machine à coudre, actuellement, ç’est, à elle seule , 1000 dollars . Oui je te l’accorde, tu l’as pendant un bon temps aussi. Ensuite, les matériaux coûtent très très cher, mets 250 dollars pour du plastique aussi malléable comme vous possédez, les câbles électriques pour un circuit lumineux, 100 dollars ? Bref, sa coute une belle fortune pour un seul costume. ET ! si tu ne sais pas où en trouver, ç’est pire, ç’est pas tout le monde qui peuvent se fournir en trucs pour cosplay, et de base, ce n’est pas utilisé pour cela. Bref, les contraintes sont énormes, et ce n’est pas tout le monde qui ont du temps à consacrée la dedans, personnellement, j’adorerais m’y mettre, cependant, je n’y connais rien, ett je n’ai point de temps pour cela. Je dit mon avis, ç’est tout.

  3. De la jalousie ? Peut être envers celles et ceux qui réussissent à en vivre alors qu’ils n’ont pas fait leur costumes et qui vendent des posters plus porn que cosplay.
    Je pense à une histoire récente qui a bien buzzé entre autre, la campagne de crowdfunding de Karen Sakai par exemple qui voulait faire financer ses nouveaux implants mammaires par les internautes ou bien Nana Kuronoma qui profites beaucoup du travail d’un photographe, un couturier et qui a l’air de demander des graines sur chaque cliché.
    Personnellement ça me dérange de savoir que ça existe, que c’est dans la case cosplay (ou au mieux sexy cosplay) et qu’elles posent des pierres que d’autres suivront (tandis que d’autres s’en iront). J’ai peur que ça devienne la norme, des associations d’idées avec toutes les conséquences que cela peut créer.

    Ceci n’engage cependant que moi et c’est bien là une des rares choses qui m’agace dans le milieu du cosplay.

    1. ca reste quand meme assez exceptionnel, la plupart des cosplayers famous ont au mieux de gros moyens pour pouvoir se payer du bon matos et avoir du temps pour bosser leur cosplays

  4. Moi je ne comprendrais jamais. Les gens ne s’imagine pas que tout le monde n’est pas talentueux pour la couture ou autre. Mon point de vue c’est, acheté ou fait main, le cosplay est un plaisir, un loisir, un passion … Faut juste que la mentalité de certaines personnes change un peu et qu’ils arrêtent de voir le cosplay comme une compétition.

    1. Toute a fait d’accord !

  5. Le cosplay pour moi est une forme théâtral, c’est pas la fabrication de la tenu, ou de l’achat de la tenu qui va faire de vous un cosplayer, mais du rôleplay, qui va vous faire en partie un cosplayer.

  6. Souvent je me penche plus sur le roleplay et la ressemblance que sur le cosplay (qualité/fait main/etc. ) en lui-même, bien sûr si je vois un cosplay extrêmement bien réalisé par les petites mains du Cosplayeur/euse je prends le temps d’admirer son travail et souvent le félicite. (un petit mot gentil fait toujours plaisir à entendre.) . Chaque personne qui fait l’effort de jouer son rôle/reproduire/ressembler le plus possible à un personnage est un cosplayeur, cosplay acheté ou non ,basé sur un fanart ou non . Et je trouve ça dommage que certains cosplayeurs se permettent de critiquer les autres sur leur cosplay acheté/etc , au point de ne pas les considérer comme leur égal ,c’est-à-dire des cosplayeurs aussi. Malgré ça , je ne me considère toujours pas comme une cosplayeuse (même si j’en ai fait quelques uns ) à cause justement des remarques désagréables venant des véritables (-ironie-) cosplayeurs , mais comme une « Chinoise cosplay » ,en gros je suis une petite « chinoise » qui aide avec grande joie à la confection des cosplays des autres (ami(e)s ) ce qui me permet de faire du cosplay mais pas de devoir subir les remarques et jugement déplacées des autres cosplayeurs sur la qualité/les coutures/acheté/etc. (Mais bon je m’égare)

    1. Apres ont a pas tous la chance de d’avoir des dons de couturier, ont a pas forcement le temps de ce le confectionner soit même (ont a une vie a côté), et puis le but du cosplay c’est de ce faire plaisir, et de s’évader un petit coup.

      1. Je suis totalement d’accord, d’où le côté pratique du cosplay acheté ou placard . On peut vivre sa passion sans aucun soucis, et ce faire plaisir. ~

      2. Concernant les concours, il faut avouer que cela serait injuste de confronter des cosplayeurs/cosmaker et les cosplayeurs qui ont acheté leur cosplay , car on ne peut pas les juger de la même manière. Donc oui à ceux qui achètent leur cosplay en concours mais pas face à ceux qui le fabrique, je pense que ça en découragerait plus d’un et ça serait domage

  7. Quid d’ouvrir la compétition à tous mais en créant des catégories? P.ex un cosplay acheté ne serait pas jugé sur la qualité du costume mais seulement sur la prestation. Ça permettrait de pouvoir récompenser le « talent d’acteur » d’un cosplayer qui n’aurait pas la chance d’être bon bricoleur. Non?

    1. C’est une bonne idée, ça démocratiserai un peu les concours sans pour autant « pénaliser » les cosplayeurs qui ont pris la peine de faire costume et accessoire !
      ~F~

  8. Je trouve très intéressant que tu mentionnes les « détournements personnels ». J’en suis une grande amatrice… C’est encore beaucoup trop confondu avec les créa perso et les fan arts. C’est dommage car créer une tenue peut parfois considerablement alourdir la tâche (surtout quand doit rendre un dessin en même tant que la bande son pour un concours). Bonne continuation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *