Narcissisme et Cosplay

Le narcissisme est le fondement de la confiance en soi. Lorsqu’il est défaillant, le terme peut désigner l’importance excessive accordée à l’image de soi. Le dictionnaire commun le définit comme « contemplation de soi ou attention exclusive portée à soi. »

Les cosplayeurs seraient des divas narcissiques dont les seules occupations dans la vie se résumeraient à faire des selfies à côté de leur nouvelle machine à coudre ou des « makeup tests » dans leur salle de bain.

Beaucoup de gens pensent qu’au fond de chaque cosplayeur se cache une diva hystérique dont le seul et ultime but dans la vie est de faire suer les membres d’Epic, Bulle Japon ou tout autre comité d’organisation de concours de cosplay. Cette divinité furieuse descendue sur terre serait l’incarnation du mal absolu sur l’échelle personnelle de chaque gentil bénévole amené, bien malgré lui, à surveiller des vestiaires pleins de cosplayeuses durant une demi-journée complète. Attablez-vous à une table de Gentils Staffs après Japan Expo et vous entendrez votre lot d’histoires de minettes costumées en Miku Hatsune plus empressées à faire des selfies qu’à se mettre en ordre pour passer sur scène; de présentateur de concours blasés devant virer manu militari un cosplayeur si content de lui qu’il en oubliait de quitter la scène ou de caprices de famous cosplayers exigeant qu’on apporte leur décors sur des roulettes et incliné à 35° dans le sens du vent une heure avant de passer sur scène pour pouvoir répéter en même temps que le concert de J-rock-alternatif-experimental. Le cosplayeur c’est la version pop-culture des sept plaies d’Egypte avec un ego gros comme une boeing 747.

Exemple criant de vérité : les seflies de cosplayeuses lors des conventions…

 

Et quand le cosplayeur n’est pas en convention il est très occupé à planifier des séances photos, à prendre des selfie de lui avec sa nouvelle machine à coudre ou sa nouvelle perruque, à admirer le résultat de son maquillage d’alien dans le miroir de sa salle de bain ou à chercher des photos de lui sur internet. Autant d’activités aussi saines qu’égocentrées.

Le célèbre test make up ! Mine de rien c'est hyper chronophage mais vraiment utile pour apprendre son maquillage en douceur pour le jour J !
Le célèbre test make up ! Mine de rien c’est hyper chronophage mais vraiment utile pour apprendre son maquillage en douceur pour le jour J !

Pourtant notre ami cosplayeur a aussi quelques qualités : débrouillardise, bricolage, sens de la fête et du spectacle, de l’imagination à revendre font de lui le MacGyver des penderies ! Fabriquer un costume de Super Pancake pour son neveu avec un pack de bière et du papier alu ne lui fait pas peur et même que le gamin risquerait bien de remporter le premier prix costume à la kermesse de l’école. Le jour de son mariage comptez sur lui pour avoir pensé à un photocall rigolo assorti à la thématique Star Wars de son mariage, qu’il animera lui-même une bonne partie de l’après-midi mettant à l’aise ses beaux-parents et leurs amis ! Enfin, il sera un compagnon livré tout équipé pour les petits travaux d’entretiens du quotidien : pistolet à colle, tournevis, décapeur thermique n’ont aucun secret pour lui.

Le cosplay c’est cette activité stressante qui nous force à nous dépasser pour finir chaque costume, à surmonter nos peurs pour passer sur scène ou à apprendre sans cesse de nouvelles techniques pour enfin ressentir la fierté unique de porter son costume tel qu’on l’avait imaginé. Le cosplay renforce l’ego des cosplayeurs parce que sur chaque portrait d’eux qu’ils publient sur internet, derrière le sourire éclatant et la pose héroïque, on peut voir les cernes de celui qui n’a pas dormit depuis trois nuits pour achever son armure dans les temps, de celle qui a recommencé quatre fois un serre-taille 19ème ou du groupe qui répétait sa chorégraphie jusqu’à une heure du matin dans les couloirs de l’hôtel pour être au top sur scène. Ce n’est pas l’aboutissement qui est important en cosplay mais le chemin parcouru, les épreuves surmontées et c’est, je crois, ce qui nous donne confiance en nous. En conclusion je pense pouvoir dire en toute sincérité que le cosplayeur est un animal narcissique à la fois parce qu’il s’aime bien et parce que ce narcissisme renforcé à la sueur de son front lui permet d’avoir confiance en lui et en ses capacités et c’est un avantage dans la vie. Qu’en pensez-vous ?

Je finirais sur une petite note narcissique gratuite avec ce très joli cliché de mon costume de Nick Fury dont la veste a été un cauchemar à coudre, l’eye-patch sur l’oeil gratte horriblement, les talons me font mal aux pieds, le faux chignons pèse un âne mort et j’ajouterais que cette photo a été prise dans un parking pleins d’araignées, que je portait un leggings trop petit, qu’on voyait la raie de mes fesses et que j’ai cru attraper la mort, doooonc j’ai gagné le droit de m’aimer un peu sur cette photo <3

furyPhotographe : https://www.facebook.com/ShasinKaihiPhotography

 

Pauline, alias Popette, fait du cosplay depuis 2000 et représente la France au World Cosplay Summit en 2004 et 2005, au Japon. En 2016 Popette décide de se lancer dans une nouvelle aventure : épaulée par les éditions Glénat et forte du succès de son blog, elle écrit un ouvrage sur le cosplay, premier dans son genre en France. L'Abécédaire du Cosplay sort le 28 juin 2017.
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *