Alors que Japan Expo est passé depuis quelques semaines déjà, les dramas sur internet se sont multipliés selon la tradition cosplayesque. Les résultats des « gros concours » de cosplay sont toujours matière à discussion et si parfois les discours s’enflamment un peu, c’est souvent l’occasion d’aborder des sujets qui fâchent et parfois de faire avancer un peu les débats…

Depuis la prestation de Sikay et Leena à Japan Expo Sud on voit des têtes coupées dans presque tous les concours de cosplay… Bientôt y aura plus de cosplayeurs décapités que de persos de Game of Thrones !

Une cosplayeuse qui en a gros (et qui n’aime pas la violence).

Copier un costume qui est une copie d’un design lui-même copié de la version jeu vidéo/papier/animé du personnage copié… je veux dire cosplayé !

Lorsqu’un cosplayeur se plaint de voir son costume copié il est bon de faire un petit peu la part des choses : le cosplay c’est grosso mode de la copie de costume. Du coup une copie d’un costume de film ou de série TV ne peut pas être plus copiée (à mon sens) puisque c’est déjà… une copie ! Vous suivez ?

reginaaaaaExemple concret N°1 : Vous cosplayez un personnage de Once Upon a Time, par exemple Regina dans sa robe-manteau violette à motifs noirs. Vous réalisez une copie d’un costume d’origine; du coup si un cosplayeur fait le même costume que vous il y a fort à parier que vos deux costumes seront relativement similaires. Ce qu’il est possible de copier dans cet exemple (hyper bien choisi et de bon goût) ce sont les techniques qui vont permettre par exemple et recréer le collier ou les motifs de la robe. Par exemple j’ai peint mes motifs à la peinture pour tissu noire par-dessus les motifs ton sur ton de ce joli tissu d’ameublement. D’autres cosplayeuses ont utilisé un tissu avec des motifs noirs, d’autres encore on peint leur tissu mais sans s’aider de motifs de base, d’autres encore ont décidé de faire des appliques noires. Peut-on dire que l’une d’entre elle a copié sa tenue sur la mienne ? Non ! Et même si elle s’est inspirée de mon costume alors c’est un plaisir d’avoir pu aider un autre cosplayeur à trouver dans quelle direction avancer. Le costume d’origine étant un costume « réel » les costumes les plus « réussis » se ressembleront fatalement. Ensuite libre à vous de partager ou pas vos techniques de cosplay, à mon sens c’est la base de ce hobby mais ça n’engage que moi.
Exemple Concret N°2 : Vous cosplayez Maddie Hatter de Ever After High. Nous sommes déjà 3 ou 4 à avoir réalisé ce costume en France et sommes toutes parties dans des directions très différentes concernant les techniques utilisées.

Comme j’adore ce personnage totalement loufoque c’est un plaisir de voir quelles idées auront les autres cosplayeurs, de les voir traduire « en vrai » ce costume improbable. Aucune de nous n’a « copié » sur les autres et il suffit de voir le résultat pour s’en rendre compte. Ces versions sont toutes hyper réussies et pourtant tellement différentes. Par contre lorsqu’une cosplayeuse m’a demandé par message privé de lui détailler exactement mon costume pour « faire exactement le même » je me suis sentie gênée… Je peux comprendre que ma vision du costume ait pu lui plaire mais j’ai ressenti des sentiments très mitigés face à ses questions. Autant je réponds toujours avec plaisir à toutes les questions que l’on me pose sur le costume de Regina et je trouve normal d’y répondre, autant sur un costume comme celui de Maddie qui demande de mettre un peu plus de personnalité dans le choix des matières et des techniques, je suis plus mitigée. J’ai donc répondu à quelques unes des questions de la cosplayeuse et lui ai ensuite conseillé de trouver sa propre interprétation du costume (j’espère qu’elle ne se vexera pas en lisant ces lignes 😉 ). Il me semble que si’il est important de faire un travail de recherche avant de se lancer dans un costume, il est tout aussi important d’y mettre un petit peu de soi… non ?

Copier une prestation scénique, partiellement ou entièrement, c’est une autre histoire…

Il y a eu après Japan Expo ces dernières semaines débat concernant une prestation française ressemblant beaucoup à une prestation vue l’année dernière en concours. Les quatre cosplayeuses (deux cette année et deux l’année dernière) ont choisi le même film et les mêmes personnages. The Hobbit est un film au succès colossal et les personnages de Kili et Fili sont les deux préférés des fans de cette trilogie, largement devant Legolas, ce que je ne m’explique pas. Je ne m’explique pas non plus pourquoi dans un film avec un dragon géant joué par Benedict Cumberbatch les gens étaient outrés de voir Legolas (mon elfe préféré) sauter (certe très haut) dans des escaliers. A partir du moment où le dragon s’engueule avec un hobbit on est plus dans un univers fantasmé, si j’ose me permettre, que dans un drame sociétal. Du coup, fatalement, les elfes sautent plus haut que dans La vérité si je mens, ce qui donne une touche étonnamment plus réaliste au film. Voilà j’avais envie d’en parler depuis longtemps, revenons à nos moutons. Donc cette prestation du duo sélectionné pour représenter la France lors de la prochaine finale de l’ECG a fait débat auprès de cosplayeurs lui reprochant d’être trop copiée sur la prestation de l’équipe du Danemark l’année dernière (lors de la finale ECG et lors de leur sélection, du coup le choix du concours apporte certainement encore un peu plus au débat…).

En tant qu’artiste burlesque et donc extrêmement attachée au respect de la paternité d’une performance scénique, j’ai été un peu désarçonnée en regardant la prestation du duo français lors des sélections ECG (que l’on appelle pré-sélections pour une raison qui m’échappe totalement puisqu’il s’agit de sélectionner les représentants, français, pas de les pré-sélectionner pour faire une sélection derrière, non ? ou alors j’ai rien compris…). En remettant les choses dans leur contexte je me dis que lorsque l’on est fan des frères nains Fili et Kili il est difficile de passer à côté de leur passage chanté/dansé iconique et donc d’autant plus difficile d’en vouloir à tous les cosplayeurs qui le feront après le duo danois. Ce qui est plus embêtant dans la deuxième prestation c’est le choix des éléments trop proches du duo danois : chanson des nains – suspense – combat contre une grosse bête cachée derrière le décors – Kili tranche la tête du bestiau. Les deux prestations NE SONT PAS IDENTIQUES mais suivent toutes deux le déroulé des films si je me souviens bien et on perd du coup pas mal de sens.

Je trouve difficile de trancher dans le sens où les prestations ne sont pas rigoureusement identiques et suivent une trame calquée sur l’histoire, pourtant j’aurai aimé voir quelque chose de plus personnel, un vrai travail de la part du duo passé un an après afin de proposer un passage sur scène innovant. Je ne trancherai pas et vous laisse juger de la situation (dans le respect de tous bien entendu…) mais je tiens à rappeler que respecter le travail de création scénique d’un artiste, d’un amateur, d’un cosplayeur… est à mon sens la base quand on monte soi-même sur scène. Cet exemple n’a pas pour but de faire crucifier les deux cosplayeuses françaises qui ont réalisé un super boulot tant sur leurs costumes que leur décor. Je pense néanmoins que si copier une scène du film que l’on cosplay a du sens, copier le travail d’adaptation, la mise en scène, le scénario proposé par une autre personne est plus problématique. Qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *