Super Popette fait de l'effeuillage burlesque !

Beaucoup d’entre vous m’envoient des messages pleins de questions concernant mon activité d’effeuilleuse burlesque. Vous me demandez souvent de vous expliquer de quoi il s’agit exactement, comment je suis arrivée à m’effeuiller sur scène, qu’est-ce qui m’attire, est-ce que je mix cosplay + burlesque… Mon premier article de l’année sera donc à propos de moi 😉 Voici (je l’espère) toutes les réponses à vos questions.

EDIT : Les photos sont de Denis Bourdain, sauf celle prise par Elrem 🙂

L’effeuillage burlesque, qu’est-ce que c’est ?

C’est un genre de spectacle qui met en scène un ou une artiste peu vêtu(e) ou qui effectue un striptease. Apparu en France à la toute fin du XIXe siècle il a connu son âge d’or aux Etats-Unis dans les années 50. Le burlesque que je pratique est un effeuillage, c’est à dire un spectacle de striptease léger, sans vulgarité et avec pas mal d’humour.

Comment as-tu eu l’idée de te déshabiller sur scène ?

Ma première scène...
Ma première scène…

Je connaissais Dita Von Teese depuis des années et j’ai toujours gardé un oeil sur son actualité et son look. C’est en 2011 qu’une amie me parle des cours de burlesque donnés par Gentry de Paris. Devant son enthousiasme je décide de me renseigner un petit peu sur ce qu’est l’effeuillage burlesque. Très vite je suis séduite par l’esthétique des années 30 ou des années 50 que les danseuses exotiques aiment tant et par leur gestuelle sexy et provocante sans jamais dépasser les limites de la vulgarité.
A l’époque je suis un peu fatiguée du cosplay, loisir que je pratique depuis plus de dix ans. J’ai l’impression d’avoir fait le tour et de ne plus m’amuser autant qu’avant. Finalement je me jette à l’eau et m’inscrit à une session de dix cours de Gentry avec, à la clé, un show des débutantes au Bus Palladium. Franchement, je n’étais pas rassurée. Plutôt complexée par mon physique, et pas tout à fait à l’aise dans mes baskets j’ai pas mal appréhendé chacun des huit cours auxquels je me suis rendue (j’en ai loupé deux pour diverses raisons) et le jour de faire mon premier show je n’en menais pas long ! Comment s’est passé cette première fois ? Une fois sur scène j’ai oublié les doutes, la trouille et je me suis lancée. Les amis étaient venus en nombre me soutenir et j’ai eu l’impression de me trouver dans ce jeu de séduction, cette malice qui me caractérise sur scène !

Est-ce que le burlesque c’est la solution pour être plus à l’aise dans son corps ?

Cette question revient souvent et la réponse est oui et non.

Lors d'une soirée au Bonny and Clyde à Pigalle, photo de Elrem
Lors d’une soirée au Bonny and Clyde à Pigalle, photo de Elrem

Le fait de se déshabiller sur scène devant des inconnus n’est pas la solution la plus adaptée pour apprendre à aimer son corps à mon avis. Je l’ai tenté et croyez-moi le retour de flamme a été violent : je ne m’aimais pas sur les photos, je cachais mon corps avec un serre-taille que je ne retirais pas sur scène et des collants résilles qui me remontaient les fesses. Bref je me mettais à nue tout en camouflant mes défauts ce qui, autant l’admettre, est totalement stupide.
Du coup qu’est-ce qui m’a réellement aidé à prendre confiance en moi ? Tout ce qui se passe avant la scène : conception du numéro, du costume, choix des musiques… Le fait de créer un numéro de A à Z et de le tester sur scène une première fois, d’étudier les réactions du public, ce qui marche et ce qu’il faut changer. Le refaire devant un public différent et à chaque fois polir ce numéro pour s’approcher de la perfection. Travailler dur et voir ce travail payer, me rendre compte que j’étais non seulement capable d’arriver au bout de ce challenge mais aussi d’aller plus loin, de créer des numéros qui me ressemblaient tout en me mettant en danger, en cherchant à repousser mes limites et, au bout de la route, en me rendant compte tout simplement que mon physique me convenait tel quel.

Pourtant, quand je donne des cours je vois se produire tout l’inverse : des femmes viennent prendre un cours d’une heure pour s’amuser tout en dédramatisant le striptease… et elles repartent de mon cours avec un vrai boost de confiance en elles ! Elles apprennent à se lâcher, à se déhancher, à être provocante sans en faire des tonnes. Pour certaines c’est suffisant. Alors que j’ai eu besoin de parcourir tout ce chemin, pour certaines il suffit de quelques heures pour reprendre confiance en elles.

Est-ce que tu aimes mixer cosplay et burlesque ?

Oui ! Le cosplay c’est mon premier amour, mes premières scènes, mes premières envies de me dépasser sur scène… et c’est ce qui m’a amené au burlesque. J’aime me déguiser et créer des costumes, que ce soit pour les garder sur scène ou les retirer 😉
Je saupoudre chacun de mes numéros burlesque de quelques références à la culture geek…

My Little Pony Burlesque Act by Athena’Ttention from athenattention on Vimeo.

…et chaque fois que je passe sur scène pour un concours de cosplay je m’appuie sur mon expérience « burlesque » de la scène

Question bonus : est-ce que je peux te voir sur scène ? Est-ce que tu donnes toujours des cours ?

Oui et oui ! Je performe mercredi 21 janvier 2015 (dans moins d’une semaine) au Gibus Café pour la soirée Pretty Propaganda, l’entrée c’est 4€ et je ferai le numéro de SuperGirl inspiré de mon costume de Bombshell SuperGirl juste au-dessus : l’évènement facebook avec toutes les informations.
Je donne des cours à mon compte ou, pour les petits budgets, à la Pink School pour des cours collectifs, le 24 Janvier pour une initiation + choré et le 7 février pour une chorégraphie spéciale St Valentin ! Si vous venez de la part de Popette le cours est à 20€ au lieu de 25€ 😉

Pauline, alias Popette, fait du cosplay depuis 2000 et représente la France au World Cosplay Summit en 2004 et 2005, au Japon. En 2016 Popette décide de se lancer dans une nouvelle aventure : épaulée par les éditions Glénat et forte du succès de son blog, elle écrit un ouvrage sur le cosplay, premier dans son genre en France. L'Abécédaire du Cosplay sort le 28 juin 2017.
3 comments
  1. Y’a une photo de Elrem, mais les autres, elles sont de qui?
    Hein?
    (bisou)

    1. OUIIII Je savais pas si je devais te mettre un lien vers une galerie ou un site internet ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *