Un hommage à la scène, à la Rose et à la vie d’artiste.

Bon. Nous sommes à une semaine de Japan Expo, dix jours du concours de pré-sélection de l’ECG et si mon costume est loin d’être fini, c’est la disparition de ma chère Mrs. Rose qui occupe mon esprit. Je voudrais prendre quelques instants pour rendre hommage à cette grande dame, cette artiste merveilleuse et cette amie qui restera toujours dans mon coeur.

popetteandroseMonter sur scène à Japan Expo c’est un peu le grand frisson pour celles et ceux qui préparent leurs costumes depuis des mois. Les lumières, le publique, l’ambiance de folie… C’est un peu comme faire le Stade de France mais avec plus de classe que Johnny. Beaucoup de cosplayeurs se demandent si ils vont savoir apprivoiser la scène, si ils vont réussir à passer un bon moment malgré le trac et le stress, si ils ne risquent pas de se prendre les pieds dans le tapis et de s’écrouler devant tout le monde. De mon côté j’espère affronter la scène avec sérénité car mon plaisir de partager un moment avec vous qui êtes dans le publique est plus fort que n’importe quelle montée de stress.

Pourtant cette année la scène aura un goût différent pour moi : plus vide, peut-être plus amer. Une amie s’est éteinte il y a moins d’une semaine, une amie rencontrée sur scène à l’époque où je ne faisais plus de cosplay pour me consacrer entièrement à l’effeuillage burlesque. J’ai envie de vous parler d’elle et des conseils qu’elle m’a donné, que j’applique encore chaque jour de ma vie et encore plus lorsque je dois me produire sur scène pour un concours de cosplay ou pour un show burlesque. Je l’ai rencontrée en juillet 2012 lors d’une soirée thématique « Honolulu Fever ».

Ce soir-là tout m’a séduit chez elle : sa grâce sur scène, son sourire, ses yeux pétillants, ses cheveux roses… Cette grande fille au rire facile, pas stressée pour trois sous, prodiguait conseils et encouragements à qui discutait avec elle, avec une bienveillance sincère. Elle arrivait en loge et avec elle soufflait un vent de bonne humeur. En deux temps trois mouvements elle transformait sa crinière d’un rose vif et pétillant en une coiffure de starlette sophistiqué, chargée de strass et des fleurs en tissus. Elle appliquait son maquillage de scène rapidement, avec une dextérité que l’on acquière lorsque l’on prends vraiment plaisir à étaler fards et paillettes. Elle était franche, honnête et aimait donner son avis sur les sujets les plus variés. Sa gaieté, sa créativité et son grand sens de l’esthétisme séduisait celles et ceux qui la rencontraient ou la voyaient se produire sur scène.

J’ai envie de partager avec vous les conseils qu’elle m’a donné et que j’appliquerais une fois de plus à Japan Expo en me préparant pour les concours.

Faire son maquillage de scène.

Il s’agit d’un maquillage qui doit se voir de loin, maquilles-toi donc loin de ton miroir pour voir ce que les gens verront. De temps en temps tu peux te rapprocher pour vérifier les finitions mais le gros du makeup ne doit pas être appliqué le nez collé au miroir 😉
N’hésites pas à ajouter des paillettes, elles accrocheront la lumière lors de ton passage sur scène. Pour autant pas la peine de faire un maquillage d’Holiday on Ice. L’idée est de rendre votre visage bien visible depuis la scène tout en respectant votre personnage.

Préparer son passage sur scène.

Saches te restreindre, ne t’imagines pas que tu va apprendre à faire des souplesses sur une planche à repasser quatre jours avant ton passage sur scène. Commence plus minimaliste mais en prenant le temps de calculer tes gestes, de maitriser tes mouvements au millimètre près. Filmes-toi, regardes-toi dans un miroir et prends ton temps pour trouver la gestuelle qui passera le mieux sur scène.

Stresser ne sert à rien.

Quelques instants avant de passer sur scène les dès sont jetés : tu ne peux plus modifier ta prestation. Tu la connais bien, tu l’as suffisamment travaillée alors lances toi ! Sois fière de présenter le fruit de ton travail, tu pourras toujours apporter des modifications et améliorations pour un premier passage. Prends du plaisir sur scène, pour 1 minute 30 ou pour 10 minutes, pour un concours de cosplay ou un défilé… Se faire plaisir et la raison première pour passer sur scène.

Si tu es bien coiffée tu te sentiras bien sur scène.

Lorsqu’elle passait sur scène, mon amie avait toujours ce port de tête altier qui lui donnait une classe folle. Elle respirait la confiance en elle et les coiffures extravagantes qu’elle arborait finissait de lui donner des aires princiers. Si tu es bien coiffé(e) sur scène, tu porte ta tête haute, le cou dégagé. Tes mouvements seront plus sur d’eux, le poids de ta coiffure te rappelleras que tu superbe, extravagante, drôle ou séduisante… Tu entreras dans ton personnage avec plus de facilité et ton moment sur scène n’en sera que plus agréable.

J’espère que ces conseils vous serviront autant qu’à moi. J’espère qu’elle me regarderas passer mes concours à Japan Expo, toute de rose vêtue le jeudi, j’accrocherais une rose rose à mon costume (si il est fini) le dimanche. Et je donnerais tout sur scène !

Image:John-Paul Bichard

Pauline, alias Popette, fait du cosplay depuis 2000 et représente la France au World Cosplay Summit en 2004 et 2005, au Japon. En 2016 Popette décide de se lancer dans une nouvelle aventure : épaulée par les éditions Glénat et forte du succès de son blog, elle écrit un ouvrage sur le cosplay, premier dans son genre en France. L'Abécédaire du Cosplay sort le 28 juin 2017.
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *